Modélisation de l’avant-projet pour le quai Rockefeller de Gustavia. © Lotus Architecte

A quoi va ressembler le quai Rockefeller ?

En décembre 2017, la Collectivité de Saint-Barthélemy déboursait 10,2 millions d’euros pour acheter le quai Rockefeller à Gustavia, et deux parcelles qui l’entourent. Un espace de promenade, une halle aux poissons, des locaux pour les sauveteurs en mer... Nous avons consulté l’avant-projet d’aménagement du quai.

 

«Ce qu’on voulait c’était que le quai ne soit pas actif que quand la halle aux poissons est ouverte et qu’il n’y ait personne d’autre le reste de la journée », explique Sophie Olivaud-Durand, directrice des services techniques à la Collectivité. Le projet d’aménagement retenu pour le quai Rockefeller est le fruit d’une discussion avec les pêcheurs, la SNSM et la direction du port pour le rendre le plus accessible possible. Une ébauche de projet avait été soumise au Conseil territorial en décembre 2019 (JSB 1356), il a quelque peu évolué depuis.
Le long de la mer, le quai est un espace de promenade dans la continuité de la zone aménagée autour de la Collectivité et devant le musée du Wall House. « On espère à terme pouvoir aménager une promenade qui fasse le tour de la rade », détaille Sophie Olivaud-Durand.

Sur l’avant-projet d’aménagement de cette parcelle de 2049 m2, la première partie est consacrée à la halle aux poissons, plus grande que celle existant actuellement, elle aura huit étals et des horaires élargis. Une offre «plus adaptée à la demande», selon Sophie Olivaud-Durand. A côté, seize places de parking seront consacrées aux professionnels de la pêche. Le projet prévoit l’aménagement de quatorze emplacements à quai pour leurs bateaux.
Au centre, un bassin d’eau de mer connecté à la rade formera un espace convivial consacré, par exemple, à la mise à l’eau de maquettes de navires. Il sera entouré de palmiers.
La troisième partie, côté rue Augustin Cagan, accueillera un local pour la SNSM, un local technique électrique et des sanitaires à destination des secouristes et du public. Juste à côté, un parking de seize places sera ouvert au public.

Sur la parcelle de 2049 m2 au total, 100 m2 seront des «espaces publics paysagers », la surface bâtie représentera 190 m2. 400 m2 seront consacrés au stationnement et 630 m2 aux voies carrossables.
Les travaux débuteront côté quai. Le groupement Balineau - Arc Saint-Barth a remporté le marché, pour 2.250.000€. Il avait notamment pour contrainte de construire une structure n’accentuant pas les phénomènes de houle dans la rade. Les travaux pourraient débuter fin avril.

Si tout se passe bien, les aménagements côté rue pourrait commencer en octobre-novembre. Le marché n’est pas encore finalisé mais le maître d’œuvre a estimé leur coût à 1,8M€.

« Le quai sera accessible quand on aura aménagé le parking et la voie de circulation, déclare Sophie Olivaud-Durand. Nous espérons que cela sera fait d’ici mai-juin 2022. »

 

 

Journal de Saint-Barth N°1416 du 25/03/2021

Le Conseil territorial vote le budget
La fibre optique a son premier client