Delphine Cousin-Questel

Retour à la compétition pour les sportifs de Saint-Barth

Maëlle Guilbaud, Antoine Questel, Delphine Cousin-Questel en planche à voile et Lorenzo Mayer en voile ont repris la route des compétitions après des mois d’attente.

 

Après des mois chamboulés en raison de la crise sanitaire les sportifs de haut niveau de Saint-Barth renouent avec la compétition sur l’eau.

Maëlle Guilbaud en argent, Antoine Questel en forme
Après dix mois sans aucune compétition, Maëlle Guilbaud monte sur le podium. Elle s’offre une belle deuxième place au championnat de France de windsurf slalom du circuit AFF à Dunkerque, fin août, où une soixantaine de riders dont une douzaine de femmes se sont affrontés dans des conditions très difficiles.
Après cinq manches validées Maëlle termine deuxième juste derrière Marion Mortefon et devant Justine Lemeteyer. Une reprise qu’elle a appréhendée avec la « peur de ne plus savoir prendre un départ avec plusieurs planchistes. Ou encore savoir juger (tourner aux bouées) avec la pression des autres derrière moi ! Mais je me suis rassurée en me disant qu'on était tous dans le même cas !»

Cette étape inaugurale du Tour AFF 2020 fut également le retour à la compétition pour Antoine Questel, qui après trois manches validées termine premier dans sa catégorie et dans le Top 10 au général. La prochaine compétition pour les riders de Saint-Barth aura lieu ce week-end à Ouistreham dans le Calvados.
 
Delphine Cousin-Questel
en longue distance

Delphine Cousin-Questel a participé fin août à Extrême Cordouan, deux jours de courses longues distances dans la baie de Royan.
La multiple championne du monde a retrouvé avec plaisir ses sensations lors d’un premier « raid super sympa jusqu’au phare de Cordouan qui s’avérait être plus loin » que ce qu’elle avait imaginé. Malgré « un départ raté » en raison d’une incompréhension, Delphine monte après la deuxième journée de course sur la deuxième marche du podium féminin en Windfoil derrière Manon Pianazza. «Une belle épreuve pour se changer les idées après un été un peu loin de ma planche. »

Lorenzo Mayer en Laser
De son côté Lorenzo Mayer, de retour en métropole, a participé à un premier stage national post-Covid-19 en compagnie du Pôle France du Havre et de Brest. Après sept mois d’arrêt, les repères retrouvés, techniques et tactiques ont été revus pendant quatre jours. « Ce stage nous a permis de nous remettre bien sur les points vus avant le confinement. »
Le stage terminé, direction les internationaux de France à Hourtin. Les gestes barrière ont été scrupuleusement respectés par les 108 concurrents en Laser, trop contents de s’affronter de nouveau. C’est dans des conditions plutôt musclées, 15 nœuds constant avec des rafales à 23 nœuds, et sur un plan d’eau capricieux dont la lecture était «assez dure » que Lorenzo termine quatrième, au terme de neuf manches. « Dans l’ensemble j’arrive à être assez régulier et faire des top 3 et deux manches de premier, mais quelques erreurs de schéma tactique et hop, une mauvaise manche. »
Lorenzo a bien bataillé avec Marie Bolou (sélectionnée au JO de Tokyo) qui finit première. «Ça s’est joué à rien. J’en tire des choses positives et quelques axes à travailler. » Lorenzo pense déjà à sa prochaine régate importante, le championnat d’Europe U19 à Hyères, où son objectif est de monter sur le podium.

Journal de Saint-Barth N°1388 du 09/09/2020

Bilan de la saison estivale
La dengue progresse
Contre le masque au collège