Raymond Magras fidèle parmi les fidèles avec Speedy Nemo

C’est le seul navire qui n’a manqué aucune édition des Voiles de Saint-Barth : Speedy Nemo, acheté par Raymond Magras, passionné de bateaux depuis toujours. « J’allais à l’école en Martinique en goélette, c’est sans doute de là que ça vient », songe cette figure de Saint-Barthélemy. « A la fin des années 70, mon frère Loulou a organisé les Saint-Barth Regattas. Dans les années 80, on faisait de la régate pour les fêtes de Saint-Barth, avec des voiliers qui venaient de Guadeloupe… C’était bon enfant, des parades entre copains. Aussitôt après, Saint-Martin nous a demandé de participer à la première SXM Regatta, rapidement devenue la Heineken. »

En 2004, Raymond Magras fait l’acquisition du Speedy Nemo, un Dufour 34. « Ce sont mes petits-enfants qui ont choisi le nom de Nemo. J’ai ajouté un peu de l’aspect compétition avec le “Speedy”… Depuis trois ans, on a un équipage fixe de huit personnes, dont le barreur Patrick Bernier. » Le navire et son meilleur ennemi Maëlia, propriété de Raphael Magras, sont les deux bateaux qui représentent fidèlement Saint-Barthélemy dans les événements nautiques de la région. Quand Raymond Magras a entendu pour la première fois parler des Voiles de Saint-Barth, « j’ai tout de suite adhéré. C’est un beau spectacle, et il y a pas mal de pros qui viennent, cela nous permet d’apprendre. » Pour la dixième fois, Speedy Nemo sera au départ lundi des Voiles de Saint-Barth parmi près de 70 concurrents.

Journal de Saint-Barth N°1323 du 11/04/2019

Hissez les Voiles
Justice
François Baroin
Permis de construire
Arthur roman photo
Hoboki

Taux de change

Drapeau USA 1.114 USD Drapeau Russie 71.307 RUB
Drapeau Canada 1.464 CAD Drapeau Brésil 4.636 BRL