Miguel Danet sur le Tour de Bretagne : « J’apprends à grande vitesse »

LEgoïste, tout nouveau Figaro 3 skippé par le navigateur Eric Péron et le Saint-Barth Miguel Danet, sera samedi au départ du Tour de Bretagne, parmi un panel de marins chevronnés.


Du beau monde parmi les 37 équipages en lice pour le douzième Tour de Bretagne à la voile. Pêle-mêle, on retrouve de grands noms de la discipline (Loïck Peyron, Roland Jourdain, Kito de Pavant, Bruno Jourdren, Arnaud Boissières…), d’anciens vainqueurs de l’épreuve (Gildas Mahé, Gildas Morvan, Fabien Delahaye, Morgan Lagravière), ainsi que les accros du circuit Figaro comme Corentin Douguet, Martin Le Pape, Alexis Loison, Anthony Marchand, Justine Mettraux… ou encore Eric Péron, vainqueur d’étape sur la dernière Solitaire du Figaro, associé au Saint-Barth Miguel Danet.

 

Les deux amis ont eu une grosse semaine pour terminer la préparation et s’entraîner sur ce nouveau bateau, un Figaro 3 tout récemment siglé L’Egoïste. Il a seulement couru la Solitaire du Figaro (sous un autre nom), et a remporté avec Eric Péron seul aux commandes la quatrième étape de la course. Le Figaro 3, c’est une première pour Miguel qui, joint hier, confie apprendre « à grande vitesse. Pour l’instant, c’est vraiment de la prise en main avec Eric comme coach. Le bateau est sympa, surtout aux allures portantes. Je pense qu’en Transat, dans les alizés avec 20 ou 25 nœuds, ce sera humide mais super fun, avec de bonnes moyennes en prévision. On sent bien la différence avec les foils, l’étrave du bateau est bien soulagée. »

 

L’étape 2 sur 6 sera déterminante

Le Tour de Bretagne se compose de six étapes plutôt techniques, après le prologue prévu ce vendredi 6 septembre. Samedi à 10 h 30 locales, départ de Saint-Brieuc vers Saint-Malo (44 milles). La seconde étape est la plus longue ; il faudra entre 140 et 285 milles pour rallier Saint-Malo à Brest. L’organisation a prévu le départ de Saint-Malo dimanche soir, pour une arrivée estimée le mardi 10 septembre à 10 heures. C’est là qu’il faudra tirer son épingle du jeu. Les quatre étapes restantes, de Brest à La Trinité-sur-Mer en passant par Concarneau, laisseront moins de possibilités, bien que tout reste ouvert dans la voile tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie.

Miguel Danet l’avait annoncé dans nos colonnes la semaine dernière : l’objectif de l’équipage de L’Egoïste est moins dans le classement final que dans la préparation pour la Transat AG2R 2020. Cependant, une victoire d’étape ou une bonne position au général viendrait conforter le duo avant cette nouvelle traversée de l’Atlantique, l’an prochain.

 

JSB 1340



Journal de Saint-Barth N°1340 du 05/09/2019

Rentrée scolaire
Ouragan Dorian aux Bahamas
Archéologie
Ironman

Taux de change

Drapeau USA 1.102 USD Drapeau Russie 70.486 RUB
Drapeau Canada 1.459 CAD Drapeau Brésil 4.587 BRL