Miguel Danet et Eric Péron signent ensemble pour quatre ans

Les deux navigateurs ne se quittent plus. Ils prendront le départ du Tour de Bretagne dans quelques jours, et préparent la Transat 2020. Ce n’est pas tout : leur planning de course à deux s’établit jusque 2022, grâce à un sponsor fidèle.

 

Ils partent sereins. Les deux hommes se connaissent bien et depuis longtemps, leur duo fonctionne. Ils ont l’expérience du large ensemble. Eric Péron a brillé sur la Solitaire du Figaro, il y a quelques mois, en remportant la quatrième étape de cette première course du nouveau Figaro, troisième du nom. Et surtout, ils ont déniché un sponsor qui s’est engagé pour quatre ans de course au large, un confort rare dans le monde de la voile. L’équipage Miguel Danet-Eric Péron prendra part au Tour de Bretagne 2019, qui s’élancera le 7 septembre prochain de Saint-Brieuc. En 2020, rendez-vous est pris pour la Transat AG2R-La Mondiale, qui relie Concarneau à Saint-Barthélemy. 2021, encore un Tour de Bretagne au programme, et 2022, une quatrième Transat pour ces inséparables.

 

A l’abordage du Figaro 3

 

C’est Marcel Lignon, qui les avait sponsorisés en 2018 avec Macaron French Pastries, qui leur permet cette visibilité sur quatre ans. « Il avait adoré participer à la Transat 2018, et on savait dès le passage des Canaries qu’il nous suivrait jusqu’en 2020 », raconte Miguel Danet. Et même jusqu’en 2022, puisque le partenariat court sur quatre ans. Cette saison, les deux marins navigueront sous les couleurs d’une marque de prêt-à-porter masculin, L’Egoïste (qui vient d’ouvrir sa boutique dans la rue du Roi-Oscar-II, à Gustavia). Le logo de Saint-Barth Sailor, société de Miguel Danet, sera bien sûr de l’aventure.

 

Ce dernier a quitté l’île mercredi 21 août pour s’entraîner avant le départ du Tour de Bretagne. Il étrennera le Figaro 3, une première qui s’annonce musclée. Au sortir de la Solitaire du Figaro, première grande course du nouveau bateau de Bénéteau, les navigateurs ont décrit un voilier éprouvant à manœuvrer, physiquement. « J’en ai discuté pas mal avec Eric, qui s’est entraîné avec d’autres. Il a eu une victoire sur la Solitaire, ça l’a mis en confiance pour la suite », indique Miguel. « Je suis un programme de préparation physique, et je me suis mis au tennis avec Greg Gumbs. J’ai récupéré un petit « boat » à foils, pour comprendre un peu le principe mais surtout pour le plaisir de naviguer, parce que ce n’est pas vraiment le même effet. » Le Figaro 3 annonce des navigations « plus rapides qu’avec le 2, selon les conditions météo bien sûr. On a vu sur la Solitaire que le jeu est beaucoup plus ouvert. Maintenant, si tu as de l’avance au départ, ça ne veut plus rien dire pour la suite. Les retards sont rattrapables, il y a davantage d’options de voile, le bateau est plus performant. »

 

« Un projet entre amis »

 

Cette douzième édition du Tour de Bretagne se compose de cinq étapes assez courtes au large de la pointe bretonne. La plus longue fera environ 24 heures, entre Saint-Malo et Brest. « Il faudra être dans le bon paquet. Mais avec le Figaro 3, les vents et les courants de Bretagne, tant que la ligne d’arrivée n’est pas coupée, on peut toujours renverser l’étape. » Objectif pour l’équipage de L’Egoïste : « Découvrir le bateau, se mettre en configuration et à l’aise en double », résume Miguel. Avec en ligne de mire la Transat AG2R, dont le départ est prévu le 21 avril 2020 de Concarneau. Là, il s’agira de« faire aussi bien qu’en 2008 », c’est à dire une troisième place au moins. « Nous sommes dans les meilleures conditions pour y parvenir. Sur le Tour de Bretagne, le bateau sera déjà préparé façon Transat. La Transat, personne ne l’a jamais faite avec ce Figaro. On a le partenaire, l’équipage, et une histoire. Lucien Jean-Baptiste (comédien et réalisateur, ndlr) revient parrainer le bateau. C’est un projet entre amis, pas que du sport et business. » Notons qu’en 2020 se tiendra aussi le Vendée Globe, course prestigieuse qui pourrait mobiliser davantage les navigateurs chevronnés que l’AG2R.

 

Dès janvier prochain, Miguel multipliera les aller-retour avec le Pôle Finistère course au large de Port-la-Forêt, centre d’entraînement réservé aux professionnels. « C’est une chance extraordinaire de pouvoir y accéder, grâce à Eric. On est ravis de pouvoir repartir sur la Transat. Revoir cette effervescence, l’accueil de la population, les projets avec les enfants… C’est bien, pour les gens qui vivent sur l’île, d’accéder à ça très jeune. J’espère qu’il y aura d’autres équipages locaux. »


JSB 1339

Journal de Saint-Barth N°1339 du 29/08/2019

Fête patronale
Miguel Danet et Eric Péron
Rififi autour de la tombe de Johnny

Taux de change

Drapeau USA 1.108 USD Drapeau Russie 70.627 RUB
Drapeau Canada 1.463 CAD Drapeau Brésil 4.647 BRL