Heineken Regatta : Speedy Nemo troisième de sa classe, Maelia quatrième

C’est le voilier Whistler de Barbade qui remporte la 39e édition de la Heineken Regatta, qui s’est achevée dimanche. Belle performance de l’équipage Saint-Barth sur Speedy Nemo, troisième de sa classe, dont faisait partie le vainqueur 2019.


De superbes régates très tactiques et techniques sur différents plans d’eau autour de Sint-Maarten, et la fête à tous les étages sur terre : la 39e édition de la Heineken Regatta fut une réussite. Les deux navires de Saint-Barth concourraient dans la même classe, CSA 4. Speedy Nemo est arrivé en troisième position, Maelia en quatrième. Le premier de leur classe, Whistler, a été sacré grand gagnant de la Heineken.

« L’équipage arrivait sur cette régate sur la pointe des pieds, car avec de nouvelles voiles, on ne pouvait pas vraiment se projeter », rapporte, à chaud, Patrick Bernier, skipper de Speedy Nemo. « Cette année, la classe CSA 4 était la plus dense et la plus relevée que nous ayons vu depuis 10 ans sur cette Heineken Regatta ! » Dès les premières manches, l’équipage Saint-Barth, fort d’une belle coordination et détermination chez les hommes, et d’un voilier très performant, savait qu’il jouait le podium. « Sur la deuxième manche du samedi, après une victoire sur la première, une erreur de déconcentration et un manque de vigilance dus à la fatigue, on fait une grossière erreur qui engendre une disqualification sur celle-ci. On comprend alors que la victoire finale vient de s’envoler, mais on est encore capable d’aller chercher un podium lors de la dernière manche », poursuit Patrick. « On est cinquième au départ de cette ultime course. On réalise une superbe performance lors de celle-ci et qui nous permet d’accrocher cette troisième place, tellement méritée. » Bilan : un joyeux podium, Speedy Nemo en pleine forme à quelques semaines des Voiles de Saint-Barth, et une grande fierté envers « cet équipage qui a toujours répondu présent, qui a tout donné, qui a apprend de ses erreurs mais qui va de l’avant, même quand c’est difficile. »

Juste derrière, en quatrième position de la classe, pointe le second voilier Saint-Barth, Maelia. « Nous perdons notre première place au général lors de l'ultime régate, pour finir à la quatrième place », résume Tony Magras, membre de l’équipe Maelia, qui est rentrée animée d’un léger sentiment de frustration.


Journal de Saint-Barth N°1318 du 07/03/2019

Carnaval
Irma et santé cardiaque
Forum des métiers
Plantes interdites
Compost
Bibliothèque

Taux de change

Drapeau USA 1.130 USD Drapeau Russie 72.743 RUB
Drapeau Canada 1.516 CAD Drapeau Brésil 4.376 BRL