Elles sont parties !

En un an, Laurence Belloeil et Fanny Marchesi ont transformé un rêve en réalité. Elles s’alignent ce matin face à une quarantaine d’équipages concurrents au départ de la 3e  édition du Rebelle Rally, course automobile entre le désert du Nevada et de la Californie, aux Etats-Unis

 

Après avoir récupéré Briget, une Jeep Rubicon, mardi à Reno, le duo baptisé « Irma’s Rebelle 173 » et formé par Laurence Belloeil et Fanny Marchesi, habitantes de Saint-Barth, s’est lancé. Avec le lac californien Tahoe en toile de fond, le binôme de choc a pris le départ ce jeudi matin du rallye féminin « Rebelle Rally ». Quatre-vingt femmes partent à l’assaut de 2.000 km d’aventure sur les vieilles routes américaines, à travers le désert du Nevada et de la Californie. Cette année, la France est bien représentée avec trois binômes tricolores. Et aussi un duo « mixte », formé de la française Chris Mayne, chanteuse du groupe Native, et d’une Américaine d’Arizona, Nena Barlow.

 

La femme indépendante

Fanny et Laurence, deux amies amoureuses de l'île, passionnées de nature et d’aventure, se sont lancées dans le projet en octobre 2017. « Je savais que Laurence avait participé au Rallye Aïcha des Gazelles en 2014, et après le passage du cyclone Irma, en septembre dernier, j'avais besoin d’un nouveau projet », raconte Fanny Marchesi. « Je l’ai contactée et lui ai proposé de faire un rallye. Mon père était dans le circuit automobile, cela ne me fait pas peur.  Il n'a pas fallu beaucoup de temps à Laurence pour découvrir le Rebelle Rallye et me le proposer. J’aime l'idée d'un rallye féminin, qui montre la femme en dehors des sentiers battus. »

 

Un an pour réunir 26.000 euros

Le budget de 26.000 euros, plus léger que pour le rallye des Gazelles, comprend les droits d'inscription, la location, l'assurance et la voiture, mais aussi le matériel de sécurité, sans oublier le stage de navigation et de pilotage. Pour réunir cette somme, le binôme a remué ciel et terre : tournoi de poker, soirée barbecue, démarchages... Aujourd’hui au volant de leur Jeep, elles tiennent plus que jamais à remercier tous leurs sponsors et donateurs.

 

Avant le grand départ de Saint-Barth vers les Etats-Unis, dernier cours de mécanique sur un véhicule similaire à Briget, afin d’acquérir le minimum de connaissances nécessaires pour entretenir voire réparer un tel moteur. Elles partent équipées du « minimum vital, boîte à outils, casques, mini-pelle, matériel de camping, trousse à pharmacie, sans oublier la tenue de soirée pour la soirée de remise des prix... »

 

La valise prête une semaine avant le départ, Laurence ne se sent pas stressée : elle n’en n’est pas à son premier rallye. Deux participations au Rallye Aïcha des Gazelles en 2012 (en 4x4) et 2014 (en quad). Elle révise « juste » les cours de navigation reçus lors du stage de pilotage et de navigation, réalisé fin mai au Maroc. Fanny, beaucoup moins sereine : « Je me sens comme si j’allais passer un examen. Et il faut gérer les derniers soucis logistiques. »

 

Il faut rester concentrées

Laurence et Fanny n’ont pas de poste défini elles alterneront pilotage et navigation suivant « l’humeur du jour »!!   « Dans l’habitacle, pas de musique. Pendant la course, il faut rester concentrées. On pensera fort à la population de Saint-Barth lorsqu’on lèvera le verre à l'arrivée ! » promet Fanny. Laurence complète : « Si la bouteille n'est pas vide avant… »

Fanny et Laurence sont désormais lancées dans un huis-clos, privées de tout contact téléphonique jusqu’à l’arrivée, prévue à San Diego le 19 octobre. Rendez-vous le 23 octobre à l’aéroport pour les applaudir…

 

 

> Pour suivre les aventure de Laurence et Fanny :  www.rebellerally.com/live-tracking/  ou sur la page Facebook « Irma's Rebelle ».



JSB 1298