Le FC Arawak à Concordia

Arawak en déplacement à Saint Martin

Exempt ce week-end, le leader Arawak avait l’opportunité d’affronter les champions en titre de Saint-Martin, l’équipe de Concordia. Tirant profit d’un terrain compliqué qui leur est familier, les Saint-Martinois exploitent une mauvaise relance de la défense adverse pour ouvrir le score à la 25e minute. En confiance face à des visiteurs en manque de repères et habitués à jouer proprement au sol, l’équipe locale met de l’impact, insiste et trouve une nouvelle fois l’ouverture en profondeur dix minutes plus tard.

Plus habile techniquement, Arawak se verra récompensé en seconde période grâce à son ailier, Alexandre Peyrondet, qui bénéficie d’une erreur du gardien à l’entame des vingt dernières minutes. Profitant de ce nouvel élan, les verts et blancs égalisent en toute fin de match. Sur un corner frappé par Florian Ruellan, Quentin Viret vient donner un peu de baume au cœur à son équipe qui ne méritait pas de rentrer défaite. « On a encore pu voir que l’on avait un gros mental et une bonne cohésion d’équipe. Certains vont dire que l’on est favoris mais cette équipe de Diables Rouges s’est renforcée et sur un match, tout peut se passer. On est focalisé sur cette demi-finale et on est confiant en nos qualités », déclarait le premier buteur d’Arawak après la rencontre.

 

Lire aussi > Les Diables Rouges tuent le suspens

 

JSB 1400