Valérie Lieko : « J’aime le contraste entre cette île très paisible et cette affaire de disparition »

Avec « Disparitions en eaux turquoises », Valérie Lieko signe son sixième roman. Un thriller à tiroirs dont l’intrigue se déroule à Saint-Barthélemy.

Valérie Lieko écrit dans le privé, et exerce la profession de neuropédiatre. Elle intervient régulièrement sur notre île.

Qu’est-ce que l’île de Saint-Barth apporte à ce nouveau roman ? Pourquoi l’avoir choisie ?

Mes premiers livres se passaient surtout à Saint-Martin. J’aime placer les intrigues dans des endroits que je connais bien. Je me rends fréquemment à Saint-Barthélemy pour le travail (Valérie Lieko est neuropédiatre, ndlr). Un jour, en repartant avec le bateau, j’ai vu cette touriste américaine très inquiète car elle attendait son mari, qui n’arrivait pas… Je me suis mise à imaginer : « Et s’il avait disparu ? » J’aime le contraste entre cette île très « secure », paisible, et cette affaire de disparition. On ne s’y attend pas.

 

Comment parvenez-vous à conjuguer votre vie professionnelle et celle d’écrivain ?

J’écris un tout petit peu, dès que je peux. Souvent le soir quand mes trois enfants sont couchés… J’ai toujours aimé lire et écrire, c’est un rêve d’adolescente que je réalise. « Disparitions en eaux turquoises » est mon troisième roman, sachant qu’il y en a un qui faisait quatre tomes… Aujourd’hui, je mets moins longtemps que pour mon premier roman. Environ un an.

 

Le prochain livre est-il déjà entamé ? Verra-t-on Saint-Barth dans ses pages ?

Vu les circonstances, avec Irma l’année dernière, j’avais envie de changer un peu de décor… J’écris un polar qui se passe dans le Nord, en Belgique, là où j’ai grandi.

 

> « Disparitions en eaux turquoises», 386 pages, 13 euros, autoédition. Disponible sur Amazon.fr.


_____________________________________

Un thriller entre Shell Beach et Corossol

Le roman commence de la façon la plus banale qui soit à Saint-Barthélemy : un couple franco-américain casse sa tirelire pour s’offrir des vacances idylliques dans la Caraïbe. La petite île est trop chère pour y demeurer toute la semaine ; Melody et Maxence occupent un hôtel à Saint-Martin. L’histoire commence sur le Voyager, qu’ils empruntent pour passer une seule journée à Saint-Barthélemy. Dîner au feu le Coté Port, boissons à Shell Beach, puis les amoureux se séparent pour que Madame s’achète une belle robe de soirée au Carré d’Or. Et à l’heure de remonter dans le ferry, le mari est invisible. Personne ne vient. S’ensuite une enquête menée par la brigade de gendarmerie de Saint-Barth, et par un détective privé, qui fait aussi office de chambre d’hôte sur son catamaran… Tout au long de récit, l’île de Saint-Barth est décrite avec force détails de l’auteure qui la connaît bien. Les gendarmes dans leur fort, les habitants des bateaux au mouillage, le pittoresque Select, les Questel, Aubin ou Magras, qui s’ils sont fictifs, revêtent très traits bien familiers... Un thriller qui révèle, au fil des pages, les secrets des deux protagonistes, jusqu’au dernier chapitre. Facile d’accès et agréable à lire.


JSB 1296








Taux de change

Drapeau USA 1.116 USD Drapeau Russie 71.965 RUB
Drapeau Canada 1.497 CAD Drapeau Brésil 4.569 BRL