Soixante musiciens de renom hébergés à Saint-Barthélemy

Le Festival de musique de Saint-Barthélemy débute vendredi 5 janvier avec les danseurs de l’Opéra de Paris, et se poursuit jusqu’au 21 janvier.

Depuis 34 ans, Frances de Broff fait venir la grande musique à Saint-Barthélemy, au mois de janvier. Avec les années, se sont ajoutés au classique des concerts de jazz et spectacles de danse. Ce sont ces derniers qui ouvriront cette nouvelle édition du Festival de musique de Saint-Barthélemy, demain et samedi. Et pas des moindres : sept danseurs membres de l’Opéra de Paris présenteront un spectacle gratuit, sur le quai d’honneur à Gustavia. « Je ne fais pas venir des danseurs chaque année, à cause du coût », explique Frances de Broff. « L’Opéra de Paris, c’est du haut de gamme. Ils allient le classique et le moderne, alors que la plupart font soit l’un soit l’autre. Ces danseurs mélangent les deux styles, ce qui est très intéressant pour le public, et très difficile pour les artistes. »

De la qualité ou rien

Après la danse, place à la musique, dans les églises de Lorient et de Gustavia. Huit concerts de différents styles classiques sont au programme. « Pour moi, le plus important est d’avoir de la musique haut de gamme, qui me plaît. Ça ne m’intéresse pas d’entendre des choses médiocres », insiste Frances de Broff. Comparé à d’autres événements musicaux, le Festival de Saint-Barth est particulier à vivre pour la soixantaine d’artistes qui participent. « Ils ont l’habitude d’aller à Paris ou à New York, et de jouer ce qu’on leur dit de jouer. Ici, je leur demande ce qu’ils aimeraient interpréter, et avec qui. Ils sont ravis, et il n’y a rien de mieux que d’écouter des musiciens heureux de jouer ! » La plupart seront logés chez l’habitant, Irma oblige. «Il n’y a pas de diva parmi eux. Beaucoup de musiciens ont payé eux-mêmes leur billet, ou ont refusé d’être rémunérés, car ils savent que nous avons eu une année difficile. Et beaucoup d’habitants de l’île ont ouvert généreusement leurs maisons. »

Outre sa vocation culturelle, le Festival intègre une dimension pédagogique : des musiciens se rendront dans chaque école de l’île. Et le mercredi 17 janvier, un spectacle est spécialement conçu pour la jeunesse. C’est un natif de l’île aujourd’hui acteur à Paris, Guillaume Blanchard, qui proposera « Izzy le colibri», à l’église de Lorient.

S’il y a une soirée à ne pas manquer ? « On aura une nuit très spéciale, la nuit du ­Brésil», confie Frances de Broff. Elle glisse le disque de Brazilian Rhapsody dans le lecteur, et des notes de piano vives et gaies s’en échappent. « Personnellement, c’est mon disque préféré, que j’écoute quand je veux être heureuse… »

PROGRAMME

-     Vendredi 5 janvier et samedi 6 janvier

20 heures : Ballet de l’Opéra de Paris avec Aurélien Houette, Aurélia Bellet, Daniel Stokes, Ida Viikinkoski, Marc Moreau, Yvon Demol, Jennifer Vissochi.

Ils présenteront plusieurs chorégraphies : « Giselle », « Roméo et Juliette », « Together Alone », puis après l’entracte, « Passacaille », « Camille », « Blue Sunday » et « Don Quichotte ».

Quai d’honneur de Gustavia. Gratuit.

-       Mercredi 10 janvier

20 heures : Soirée brésilienne avec sept virtuoses, notamment Alex Klein au hautbois. Eglise anglicane de Gustavia. Entrée 28€.

-       Dimanche 14 janvier

17 heures : Soirée récital, un quatuor piano-flûte-violon-soprano joueront Gluck, Prokofiev, Bloch, Ravel, Brahms et Rota.

Eglise anglicane de Gustavia. Entrée 15€.

-       Mardi 16 janvier

20 heures : Musique de chambre, plusieurs ensembles se succéderont pour jouer Coletti, Rachmaninov, Piazzola ou Rossini, entre autres.

Eglise catholique de Gustavia. Entrée 22€.

-       Mercredi 17 janvier

18 h : « Izzy le colibri », par Brian Lewis au violon et Guillaume Blanchard à la narration.

Eglise catholique de Lorient. Gratuit.

18 h 45 : Concert de Saint-Barth Harmony, l’orchestre de l’île.

Eglise catholique de Lorient. Gratuit.

20 heures : Soirée orchestrale dirigée par Gerard Schwarz. L’ensemble jouera Dvorak, Danzi, Beethoven et le Bolero de Ravel en conclusion.

Eglise de Lorient. Entrée 30€.

-       Jeudi 18 janvier

20 heures : Musique de chambre, quatre ensembles pour quatre œuvres signées Haydn, Schubert, Dvorak et Mozart.

Eglise catholique de Gustavia. Entrée 22€.

-       Vendredi 19 janvier

20 heures : Soirée opéra assurée par Steven Mercurio (chef d’orchestre), Jessica Fishenfeld (soprano), Christina Chenes (soprano), Dominick Chenes (ténor) et Luis Ledesma (baryton).

Eglise de Lorient. Entrée 40€.

-       Dimanche 21 janvier

17 heures : Soirée jazz avec Victor Provost Jazz quartet, et John Ellis en invité spécial.  

Eglise anglicane de Gustavia. Entrée 28€.

 

JSB 1260















Taux de change

Drapeau USA 1.103 USD Drapeau Russie 70.821 RUB
Drapeau Canada 1.456 CAD Drapeau Brésil 4.602 BRL