Quand les gastronomes concurrencent les gourmets

En matière de goût, à chacun ses préférences. D’ailleurs, bien malin est celui qui peut distinguer un fin gourmet d’un savant gastronome. Les semaines qui s’annoncent vont pourtant être l’occasion de s’essayer à la comparaison. Car tandis que le Comité territorial du tourisme de Saint-Barth ouvre ce mercredi 10 novembre la huitième édition de son Gourmet Festival (JSB1443), qui s’achèvera dimanche 14 novembre, son homologue de Saint-Martin lance son premier Festival de la gastronomie. L’événement va débuter avant même la fin du Gourmet Festival, ce samedi 13 novembre, pour se terminer le mardi 30. Bien entendu, les deux manifestations n’ont que peu de points communs. Ainsi, s’il n’entend pas se draper dans de voluptueux atours de luxe, le festival organisé de manière quasi simultanée à Saint-Martin se distingue du prestigieux Gourmet de Saint-Barth par son attachement aux saveurs locales.

76 restaurants engagés
Malgré la venue de deux chefs étoilés (Michel Portos, deux étoiles au guide Michelin, et Laurent Huguet, une étoile) et du meilleur chef 2020 des Antilles-Guyane pour le guide Gault et Millau (Jimmy Bibrac), le plateau saint-martinois ne peut évidemment pas rivaliser avec celui de Saint-Barthélemy et de sa brigade stellaire. Mais tel n’est pas l’objectif de l’événement qui doit, avant tout autre chose, promouvoir le savoir-faire local et caribéen. Comme en atteste la venue d’Edna Butcher, cheffe à Sainte-Lucie, ou Tristen Epps, chef à Miami (au Red Rooster Harlem).
L’idée principale est donc de mettre en valeur le patrimoine culinaire de l’île. Avec un produit phare pour cette première édition : le tamarin. La quasi-totalité des établissements de l’île vont prendre part à la manifestation. Chaque restaurateur engagé dans le Festival va devoir concevoir un plat, un cocktail ou un menu complet avec un ingrédient imposé. En l’occurrence, le tamarin. « Notre objectif était d’avoir 14 restaurants qui participent et, au final, ils sont 76 à s’être inscrits », s’étonne presque la directrice de l’office du tourisme, Aïda Weinum.

Objectif notoriété
Dans le même temps, les élèves de la section hôtellerie et restauration du lycée professionnel vont être mis à contribution à travers des concours de cuisine. Les gagnants remporteront des stages de perfectionnement, des formations et du matériel de cuisine. Un bel encouragement à se dépasser. D’autant que des ateliers de cuisine vont également être organisés en parallèle dans trois établissements de la partie française de l’île.
Menus découverte, désignation de la « meilleure table » de l’île, les gastronomes saint-martinois ont la ferme intention de faire savoir au monde entier que leur Festival est lancé. Pour ce faire, le Comité du tourisme a pris soin d’inviter de nombreux journalistes de titres nationaux et internationaux. Pour peu qu’ils soient à Saint-Barth pour le Gourmet les jours précédents, ils n’auront pas à voyager longtemps pour changer d’univers. Insulaire comme culinaire.
 

Le programme du Gourmet Festival
Jeudi 11 novembre
• 19h : dîners des chefs dans les établissements partenaires.
Vendredi 12 novembre
• 19h : dîners des chefs dans les établissements partenaires.
Samedi 13 novembre
• 14 à 17h : Saint-Barth bartender contest à L’Esprit (ouvert au public).
• 17h : Course des garçons de café au départ de L’Esprit.
• 19h : dîners des chefs dans les établissements partenaires.
Dimanche 14 novembre
• 7h30 à 10h : Saint-Barth chefs challenge au Bonito.
• 10h : concours amateur de pâtisserie « Petites toques » sur le parvis de la Collectivité.
• 12 à 13h : cérémonie de remise des prix des concours 2021, parvis de la Collectivité.
• 19h : dîners des chefs dans les établissements partenaires.

Journal de Saint-Barth N°1446 du 10/11/2021

Enquête sur le prix de l'essence
L'assainissement débattu au conseil territorial