« On peut lire leur histoire sur leurs visages »

Edmée Gumbs © François Roelants

Pour la seconde édition du Photo Festival, l’exposition principale sera consacrée aux visages si reconnaissables des natifs de l’île de Saint-Barth. Elle est signée de François Roelants, auteur des portraits sur la prévention routière régulièrement visibles le long de l’aéroport.

  

L’exposition « Les Saint-Barths », dont le vernissage au musée Wall House aura lieu demain, consacre les natifs de l’île. Cinquante-six portraits seront visibles, sélectionnés par le photographe François Roelants. Visiteur régulier de l’île depuis 2010, il se dit « surpris d’avoir découvert ces gens, cette histoire que j’ignorais complètement. On n’en parle jamais en dehors de Saint-Barthélemy », explique-t-il. « Leur vie a été très dure pendant si longtemps, puis il y a eu ce changement brutal, ces dernières années, avec le développement de l’île. C’est une histoire très intéressante. » Piqué, le jeune photographe décide d’immortaliser les visages des Saint-Barths, si particuliers. Pas si simple quand on vient de Paris pour quelques jours de vacances. « Je suis allé frapper aux portes, et j’ai reçu à 90 % un accueil très favorable. Une fois que j’avais bien expliqué ce que je voulais faire, j’ai trouvé des gens heureux que l’on s’intéresse à eux. » Et bien différents de ceux à qui François Roelants tire habituellement le portrait, à Paris : les humoristes Florent Peyre, et le duo Eric et Quentin, les journalistes Claire Chazal et Ali Baddou, l’actrice Liliane Rovère… Habitués aux objectifs. « L’approche a été complètement différente avec les Saint-Barths », confirme l’artiste. « Il fallait en même temps prendre plus de temps pour mettre les personnes en confiance. Et en même temps, aller vite, sinon ils se figent devant l’appareil photo. »

 

Entre les couleurs vives des cases anciennes, les fleurs qui ornent les robes des vieilles dames, les visages reconnaissables entre mille des Saint-Barths « historiques », c’est une plongée dans l’âme de l’île qui sera visible au Wall House. « On peut lire leurs histoires sur leurs visages, leur teint buriné, c’est assez rare. L’exposition est très colorée, mais derrière ces couleurs ont ressent une forme de nostalgie du temps passé. » Pour autant, « on sent que certains ont pris le chemin du développement. Ils partent faire des études et reviennent pleins de projets pour l’île. »

 

Les cinquante-six portraits seront répartis en trois espaces : au Vent, Sous le Vent, et à l’arrière un florilège de 24 visages de tous âges et toutes couleurs. « L’exposition est un premier chapitre. Le second serait un livre, avec des histoires pour chacun. Je vois ce travail comme le témoignage d’une histoire qui malheureusement tend à disparaître, même si une transmission existe. Les personnes âgées qui s’en vont emportent avec elles beaucoup de savoirs, de connaissances. » Parmi celles-ci, auprès de qui il a beaucoup appris de l’île, François Roelants aimerait rendre un hommage appuyé à Edmée Gumbs et Mathilde Lédée, décédées entre-temps. Elles lui ont longuement parlé, l’une à Colombier, l’autre à Saline. « Mathilde Lédée m’a raconté son enfance dans sa case, avec ses onze frères et sœurs, une vie incroyable. Edmée Gumbs était très touchante, ses mains et ses pieds m’ont particulièrement interpellé. On y lisait toute sa vie… »

 

> Exposition « Les Saint-Barths » par François Roelants. Du 19 juillet au 25 août au musée territorial Wall House, dans le cadre du Saint-Barth Photo Festival. Vernissage le 19 juillet à 19 heures.


PROGRAMME

Vendredi 19 juillet, vernissage de l’exposition de François Roelants au musée. 

Samedi 27 juillet, rencontre avec Géraldine Danon au musée.

Vendredi 16 août, rendez-vous à 19 heures au musée Wall House pour la remise des prix et l’exposition des lauréats qui auront remporté le concours “Saint-Barth Libre comme l’art” (lire ci-contre).

Du 2 au 25 août, la galerie Space au Carré d’Or s’associe à l’événement avec une exposition intitulée “Multiple Exposure”.

 

Ateliers photo cet été

Ateliers avec Alexandre Peter

- Photo de portrait

Lieu à définir, sûrement cadre naturel

Vendredi 2 août de 16h à 18h

Public : adultes

- Photo de paysage au Manapany

Jeudi 8 août de 16h à 18h

Atelier avec Emily Labouerie

Thématique : Photos de mode sur la plage de Saline

Mercredi 14  août de 16h30 à 18h30.

Public : adolescents / adultes

 

> Les ateliers sont payants mais le tarif n’a pas pu nous être communiqué à ce jour. Contact : communication@comstbarth.fr














Journal de Saint-Barth N°1335 du 18/07/2019

Les Saint-Barths entrent au musée
Coups de machette
Tombes de l'époque suédoise