Saint-Barth - Art Week

?L’une des photographies de Kristian Schmidt, qui exposera au Christopher.

Lancement mardi de la 4e Art Week

Les évènements s’enchaînent en ce début de saison. Après le Gourmet Festival, le Piteå Day et la St Barth Cata Cup, c’est la Art Week qui revient pour sa quatrième édition. Organisée par Artists of St Barth, en collaboration avec le Comité du tourisme et la Collectivité, l’évènement va proposer neuf expositions réparties dans sept établissements de l’île. « Tous les soirs il se passera quelque chose parallèlement aux expositions », annonce avec enthousiasme Emmanuel Leprince. « Chaque exposition a sa particularité », assure-t-il. Comme celle de Nicolas Ouchenir, calligraphe et créateur qui collabore à l'identité visuelle des plus grandes maisons de luxe, de Prada à Dior en passant par Hermès, Darphin ou Montblanc tout en travaillant des logos pour un office notarial, des lettres gravées sur des pierres tombales, des tatouages, des Bar Mitzvah, des mariages ou encore des lettres d'amour et de divorce. L’artiste sera accueilli au sein de la Barnes Agency.

Avec lui, la quatrième édition de la Art Week proposera des œuvres du photographe Kristian Schmidt au Christopher, du sculpteur Jean Martin et du photographe Pierre Hennequin au Rosewood Guanahani, de Brandon Ralph au Carl Gustaf, de Nathalie Lépine à la Villa Marie, de Hugo Comte et de Christian Fahrner au Tropical, et enfin d’Antoine Verglas au Sereno. « Nous avons des photographes, des peintres, des sculpteurs qui viennent de France, de Suède, des Etats-Unis et deux de Saint-Barth, complète Emmanuel Leprince. Et pour la première fois pour la Art Week, Antoine Verglas va exposer des photos. Elles ont été prises à Saint-Barth. Des photos de femmes qui se mêlent aux éléments naturels de l’île. »

L’une des spécificités assumée de la Art Week est de se tenir la semaine qui précède la Art Basel de Miami, autre événement d’importance. « C’est la raison pour laquelle, comme la Art Basel, nous n’avons pas de thème précis », explique Emmanuel Leprince.

 

Les artistes

Brandon Ralph : photographe basé à New York, il tourne souvent en noir et blanc, invitant le spectateur à réexaminer les thèmes du patriotisme, de la nostalgie et du changement dans des images austères mais émotives. The American Experiment est son premier livre, l'aboutissement de dix années de voyage à travers les États-Unis, une collection de photographies qui explorent les questions fondamentales de l'identité américaine, du symbolisme et de la conscience collective.

Kristian Schmidt : il a développé un style unique qui se concentre sur l'utilisation de la juxtaposition dramatique et des contraires pour créer des images étonnantes et énigmatiques. Ces dernières années, les photographies de Kristian Schmidt ont été exposées dans certains des lieux les plus prestigieux du monde, notamment Milk Studios à New York, Art Basel Miami, le Festival de Cannes, Opera Gallery London et Art Monaco.

Nathalie Lépine traduit la complexité de la condition humaine, et particulièrement féminine dans des lignes hyper simplifiées. Ensuite, elle travaille à éclairer la peinture elle-même pour intensifier le sujet. Elle traite ses paysages et ses marines de la même manière, avec des lignes pures et des textures extrêmement profondes.

Nicolas Ouchenir est un calligraphe français qui travaille pour la mode et le design. Des défilés les plus prestigieux, pour lesquels il imagine toutes les invitations, à des marques dont l'excellence est reconnue dans le monde entier et qu'il accompagne en tant que consultant. Nicolas Ouchenir est un magicien qui fait vivre l'encre et lui donne une âme.

Hugo Comte : sa vision pointue et son expérience interdisciplinaire se sont traduites par sa photographie distinctive et reconnaissable. Par son processus minutieux et créatif, il crée un monde onirique, existant indépendamment d'une époque ou d'une époque, dans lequel chaque détail a été pensé. Avec une compréhension et une appréciation profondes de la photographie de mode des années 90, il a développé une vision très distinctive, créant des images convaincantes, dont le centre est le modèle.

Antoine Verglas est né à Paris et a déménagé à New York en 1990. Le courage et la persévérance ont porté leurs fruits, avec une série de photos de style documentaire pour French Elle qui mettait en vedette certains des plus grands noms du mannequinat. Photographier Stephanie Seymore, Linda Evangelista, Naomi, Claudia Shiffer et Cindy Crawford à la maison dans des portraits très personnels alors qu'elles atteignaient le statut de célébrité était sa grande percée et révélatrice du style qui est devenu sa signature.

Pierre Hennequin est un photographe indépendant de 30 ans avec plus d'une décennie d'expérience spécialisée dans la photographie de concert. Il collabore avec le magazine français Paris Match depuis 2016.

Jean Martin a été soudeur à Saint-Barthélemy avant de devenir artiste à plein temps travaillant l'inox. Ses statues se retrouvent désormais dans de nombreuses villas de luxe et sont devenues une marque de fabrique de l'île.

Christian Fahrner : architecte d'intérieur talentueux, artiste complet, il dessine et peint également. Ses sujets sont variés, comme sa série de personnages sanctifiés inspirés de sa vie et de son expérience à Saint Barth et ailleurs.

L’agenda

• Mardi 22, soirée d’ouverture au Fort Gustav.

• Mercredi 23, Kristian Schmidt au Christopher.

• Jeudi 24, Antoine Verglas au Sereno.

• Samedi 26, Brandon Ralph au Carl Gustaf.

• Dimanche 27, Jean Martin et Pierre Hennequin au Rosewood Guanahani.

• Lundi 28, Nathalie Lépine à la Villa Marie.

• Mardi 29, Hugo Comte et de Christian Fahrner au Tropical.

Pour plus de renseignement, consulter le site de l’évènement (www.sbhartweek.com).

Journal de Saint-Barth N°1494 du 17/11/2022

St Barth Cata Cup
Ultimatum des marins-pêcheurs
Piteå Day

Taux de change

Drapeau USA 1.045 USD Drapeau Russie
Drapeau Canada 1.406 CAD Drapeau Brésil 5.451 BRL