La montagne Pelée exclue du patrimoine mondial de l’Unesco

Le ministre de la Culture Franck Riester a annoncé le 31 janvier que c’était le phare de Cordouan, en Gironde, qui représenterait la France pour tenter d’intégrer la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Un coup dur pour la Martinique, qui espérait voir classés la montagne Pelée et les Pitons du Nord, mais pas une surprise. En octobre 2018, le Comité français du patrimoine mondial (CFPM), moyennement convaincu par le volcan antillais, avait suggéré une « candidature transfrontalière avec la Dominique ». Refus de la Martinique, qui avait mis en avant ses spécificités, et l’incongruité, selon elle, de mêler les deux territoires. Le CFPM avait le choix entre « la Pelée », le phare de Cordouan et la Maison Carrée de Nîmes, dans le Gard. L’île aux fleurs espère se consoler avec un second projet : obtenir la classification au patrimoine immatériel de l’humanité, par l’Unesco, de la yole. 


JSB 1314