La fête de la Saint-Barthélemy retourne à Gustavia

Question de sécurité liée au feu d’artifice : la fête patronale du 24 août ne se tiendra pas à Saint-Jean comme l’an dernier mais à Gustavia

La fête patronale 2017 restera une exception. Les conditions de sécurité pour tirer le feu d’artifice depuis la baie de Saint-Jean ont été jugées limites, alors cette année, la fête de la Saint-Barthélemy reprend ses quartiers à Gustavia.

Sur le thème de la mer et de l’eau, elle est particulièrement tournée vers les familles et les enfants, avec toutes sortes de jeux (pêche à la ligne, château gonflable, piste de glissades, etc.). Des brumisateurs amèneront un vent de fraîcheur sur le tout. « On veut garder cet esprit familial, qui avait bien fonctionné l’an dernier », commente Elodie Laplace, présidente de la commission fêtes et cérémonie de la Collectivité. Avec barbe à papa, atelier maquillage … « Le côté traditions locales sera aussi respecté, avec la messe des marins à l’église catholique de Gustavia et la procession. »

Le discours du président Bruno Magras sera donné en salle du conseil territorial, après le dépôt de gerbe à 10h30, à l’hôtel de la Collectivité, et suivi du vin d’honneur.

Dès le matin et toute la journée, des tournois de belote, d’échecs, puis de domino et scrabble sont organisés par l’association qui chapeaute l’événement, l’AS Gustavia. L’ALC (association locale de Corossol) donnera un spectacle de danse à 18 heures. Un film souvenir des anciennes fêtes patronales sera projeté sur le quai d’honneur.

 

La plus grosse dorade...

Un concours de pêche à la traîne est prévu, départ à 4 heures du matin. « J’ignore encore le nombre de participants mais il y a déjà des bateaux inscrits » indique Christian Cagan, président de l’AS Gustavia, qui gèrera aussi le bar et restauration. « Il y aura des prix pour le plus gros wahoo, plus grosse dorade, plus gros marlin et plus gros thon. » L’école de voile paradera dans la rade de Gustavia, avec Optimists le matin et RS Feva l’après-midi. Enfin, le soir, honneur au zouk. « On fait venir de Guadeloupe un plateau de cinq artistes, T’Swing », indique Elodie Laplace. « Ils vont jouer à peu près trois heures, et on aura deux DJ à partir de minuit, dans le style Caraïbe puis électro. »

 

> Vendredi 24 août, début de la journée à 8 heures avec la messe, fin de la fête patronale dans la nuit avec les concerts.

JSB 1291