Festival de musique : Guillaume Blanchard joue à domicile

Guillaume Blanchard a quitté Saint-Barth après le lycée. Il revient sur scène, dans le cadre du Festival de musique. Il présentera mercredi un spectacle pour les enfants, qu’il a lui-même écrit avec Brian Lewis, musicien.

A 38 ans, Guillaume Blanchard mène, à Paris, deux carrières de front : graphiste et comédien. La première est la suite logique de ses études effectuées aux Etats-Unis. La seconde est un métier-passion. En métropole, il passe ses soirées au théâtre, sur les planches ou dans le public, tourne dans des publicités, et ne manque jamais le Festival d’Avignon, chaque été. Il ne se ferme aucune porte : « J’ai fait du comique, du contemporain, et actuellement je joue un grand classique : Racine ». 

Il ne boude pas son plaisir lorsqu’il revient chaque année à Saint-Barthélemy. D’une pierre deux coups : il visite ses parents et ses proches, et s’implique dans l’organisation du Festival de musique, qui se déroule du 5 au 21 janvier. Pour cette 34e édition, l’acteur s’est mué en auteur. Il présentera mercredi soir un spectacle qu’il a lui-même écrit, Izzy la toute petite colibri.

« On a travaillé à deux, avec le violoniste Brian Lewis, qui a composé la musique », précise Guillaume Blanchard. Plus qu’une pièce de théâtre, c’est un conte musical qui est proposé aux familles. « C’est l’histoire d’une toute petite colibri, si petite qu’elle se cache dans les ailes de sa mère, et ne voit le monde qu’à travers elles. Jusqu’à ce que… » Un conteur doit savoir ménager le suspense. Le spectacle de Saint-Barth sera une première, et l’histoire d’Izzy la toute petite colibri pourrait être jouée ailleurs, plus tard.

Première scène au collège Mireille-Choisy

Si Guillaume Blanchard s’est déjà produit sur son île, c’est la première fois qu’il s’y présente aussi en tant qu’auteur. « Ça me touche beaucoup, car je connais beaucoup d’enfants ici. Et ma famille n’a pas l’habitude de me voir jouer… Comme Brian Lewis vit aux Etats-Unis, nous avons très peu répété ensemble. Frances et Jill (De Broff, organisatrices du festival, ndlr) nous ont fait ­entièrement confiance. C’est flippant, mais aussi très agréable. »

Il en a vu d’autres : la première fois que Guillaume Blanchard est monté sur scène, il était collégien à Mireille-Choisy. « J’avais 13 ans, et je jouais Tony dans West Side Story. Je devais même embrasser ma partenaire sur scène… » Il se souvient encore du trac qui l’avait alors assailli.

Côté scène, le comédien peut se targuer d’avoir déjà joué la pièce de ses rêves, Incendies de Wajdi Mouawad. « Ça représente un tournant de servir un texte aussi puissant », admet-il. « D’un côté, ça te remet à ta place. Et de l’autre, tu te sens énorme… »

Aujourd’hui, il est prêt à ouvrir un tout nouveau chapitre. « Je me lance dans la réalisation, en alliant la comédie et le graphisme, mes deux professions », explique-t-il. Pour l’instant, Guillaume Blanchard a signé un clip musical, et s’attaque à un court-métrage. Peut-être figurera-t-il un jour au programme, cette fois, du Festival de cinéma…

> Izzy la toute petite colibri, par Brian Lewis (compositeur / violon) et Guillaume Blanchard (auteur / narrateur), mercredi 17 janvier à 18 heures à l’église catholique de Lorient. Le spectacle sera suivi, à 18 h 45, du concert de l’école de musique St-Barth Harmony. Entrée gratuite.

JSB 1261




Taux de change

Drapeau USA 1.114 USD Drapeau Russie 71.307 RUB
Drapeau Canada 1.464 CAD Drapeau Brésil 4.636 BRL