Festival de musique : Aloha Makana !

Derniers jours du Festival de Musique, avec deux concerts dans la plus pure tradition hawaïenne signée du guitariste Makana, à écouter samedi et dimanche. Sans oublier la traditionnelle soirée opéra, demain.


Il est de retour : Makana, l’incroyable guitariste hawaïen, qui porte sur ses épaules la tradition musicale de ses îles natales, Ki Ho’alu. Invité du festival de musique de Saint-Barth en 2008 et 2010, il est de retour en 2019 avec deux concerts : samedi 19 janvier à 19 heures à l’Ajoe à Lorient et dimanche 20 janvier à 17 heures à l’église anglicane de Gustavia, clôturant le 35e anniversaire du festival.


Invité par Barack Obama
« La musique m’a choisi », répond-il à la question de son choix de carrière. « J’ai commencé à jouer à l’âge de 7 ans. » Il a tiré les leçons des grands maîtres de la « slack guitare » et détient maintenant cet honneur, à 40 ans. « Nous maintenons cette musique vivante par un mince fil », dit-il. « La musique que je joue est classique en termes culturels.»

Makana a repris ce style hawaïen traditionnel - dans lequel les cordes de guitare sont «relâchées» et accordées sur un accord - et l’a appliqué à d’autres styles de musique, du bluegrass au rock. Quand il joue de la guitare acoustique, les gens sont émerveillés par la plénitude du son. « Cela ressemble à trois guitares à la fois», déclare le virtuose. «Vous jouez de la basse, du rythme et de la mélodie en même temps. C’est difficile à apprendre et difficile à jouer, mais un retour à la nature avant tout.»

Makana, qui a joué pour son compatriote hawaïen Barack Obama à la Maison Blanche, trouve que la musique est « le moyen le plus efficace de partager ses sentiments avec quelqu’un ». Il est clair que son expression est efficace, comme l’a écrit le magazine Esquire : « Hawaï est plus âgé que le blues et Makana y est considéré comme le plus grand musicien vivant. » En 2012, il a reçu l’un des plus grands honneurs musicaux d’Hawaï : le prix Héritage Na Hoku Ki Ho’alu (Slack Key) Par la Hawaii Academy of Recording Arts.


Pour les amateurs d’opéra
Egalement ce week-end, vendredi 18 janvier à 20 heures à l’église catholique de Lorient, le festival de musique présente sa populaire soirée d’opéra, mettant en vedette le favori de Puccini, La Bohème, avec les sopranos Ginger Costa-Jackson et Marina Costa-Jackson; Jamie Offenbach et Peter Strummer; le baryton Ed Parks; et les ténors Richard Trowel et Gino Quilico. Le maestro Steven Mercurio revient, avec le panache qu’on lui connaît, diriger l’orchestre.

_________________________

Programme
- Jeudi 17 janvier : musique de chambre, église catholique Gustavia, 19 h
- Vendredi 18 janvier : Opéra La Bohème, église catholique, Lorient, 20h
- Samedi 19 janvier : nuit hawaïenne, Ajoe, 19h
- Dimanche 20 janvier: soirée hawaïenne, église anglicane, 17h


>Infos sur www.stbartsmusicfestival.org


JSB 1311





Journal de Saint-Barth N°1311 du 17/01/2019

Grand débat national
Reptiles en danger
Code de l'urbanisme
Noyade mortelle