Deux îles et deux cultures réunies dans une robe

 La polémique a enflé en métropole autour du costume régional de Miss Lorraine, un uniforme de Poilu de la Première Guerre Mondiale, stylisé de façon sexy qui a choqué les Anciens combattants. Dans les Îles du Nord, deux difficultés pour la créatrice de la fameuse tenue : concilier les codes culturels de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, et gérer l’image que s’en fait la métropole.

 

Elle a défrayé la chronique bien malgré elle: la créatrice du costume régional de Miss Lorraine, qui doit être porté le soir de l’élection Miss France, le 14 décembre, a choqué en proposant une tenue inspirée de l’uniforme des Poilus. Elle y voyait un hommage à sa région marquée par la guerre 14-18, mais beaucoup l’ont vécu comme une injure envers les combattants morts dans les tranchées. Pour éteindre la polémique, elle devra concevoir une nouvelle tenue.

Cette réaction épidermique prouve l’attachement des Français à leur région et à ses symboles. Le défilé en costume régional est un moment fort de l’élection de miss France, chaque année.

 

Layla Berry, qui représentera Saint-Barth et Saint-Martin, portera une robe dessinée par la Saint-Martinoise Sarolia Ada. Non sans mal : comment combiner les symboles culturels de deux territoires géographiquement proches mais culturellement éloignés ? « Les seules symboles que l’on a en commun, ce sont la mer et le pélican », explique la belle Sarolia. Elle a choisi de représenter l’oiseau : une robe blanche fluide aux bords noirs rappelant son plumage, avec une sorte d’aile déployée sur le bras gauche. « Le Comité nous demande des costumes régionaux, mais modernisés. Et pour les îles, ils ont l’image du madras, des couleurs… Mais le madras, c’est la Guadeloupe. A Saint-Martin, la robe traditionnelle est de forme créole, mais l’imprimé est à fleurs ou à oiseaux, pas à carreaux. A Saint-Barth, on est plus proche de la Bretonne, avec la calèche et le tablier. Ce sont deux formes et deux codes couleurs complètement opposés », explique Sarolia. Pour coller à l’envie de couleurs du Comité Miss France, elle a ajouté à la robe pélican une bordure bleue représentant la mer, et un décolleté en fleurs de flamboyant et de gaïac. Sur la tête, Layla portera une couronne tressée en latanier de Corossol.

C’est le troisième costume régional que Sarolia Ada réalise pour la reine de beauté des îles du Nord, un rôle qu’elle prend très au sérieux. « Les métropolitains nous connaissent mal, nous avons la responsabilité de les “éduquer” à nos cultures. » L’an dernier, Alisson Georges, Miss Îles du Nord 2019, portait une sorte de cape avec les drapeaux français et hollandais représentant les deux parties de l’île de Saint-Martin, avec des représentations de gaïac et de flamboyant, et là aussi une plume de pélican. La conception de la robe de Layla prendra deux semaines. Le résultat final sera à voir sur TF1, le 14 décembre. 

_____________________________

Layla Berry parmi les favorites

Départ le 9 novembre pour Tahiti, après la présentation à la presse et un passage chez Jean-Pierre Pernault, sur TF1. Layla Berry quittera les bancs de la Sorbonne, où elle étudie la finance et la stratégie d’entreprise, pour une préparation intensive avec les 29 autres candidates au titre de Miss France 2020. Sur place, le jury déterminera déjà les douze demi-finalistes, selon leur grâce et leur beauté, mais aussi leur aptitude à s’exprimer, à fédérer, et leur culture générale. Après le soleil de Tahiti, les naïades rejoindront Marseille pour deux semaines de répétition, avant le grand soir.

Le quotidien le Figaro a lancé son traditionnel vote des internautes la semaine dernière. Et Layla Berry est très bien placée, en première position avec 23 % des suffrages, grâce à près de 10.000 votes. Sa poursuivante est une autre Antillaise, Clémence Botino, Miss Guadeloupe. 

JSB 1349

Journal de Saint-Barth N°1349 du 07/11/2019

Haut lieu de la gastronomie
Un plan contre le manque d'eau
Planche à voile

Taux de change

Drapeau USA 1.108 USD Drapeau Russie 70.463 RUB
Drapeau Canada 1.467 CAD Drapeau Brésil 4.589 BRL