Deux concerts sur les quais pour animer la soirée du 31

Malgré la hausse subite, et croissante, du nombre de cas de Covid-19 sur l’île depuis deux semaines, la Collectivité territoriale choisit de maintenir la soirée concert du 31 décembre. Ainsi, sur le quai du Général De Gaulle, plusieurs artistes vont se produire sur la scène dressée pour l’occasion.
La soirée va débuter à 21 heures avec le groupe de l’artiste guadeloupéen Patrick Parole. Celui-ci sera accompagné de Jacques D’Arbaud et Sandra Nanor pour une première partie totalement zouk et musique caribéenne. Patrick Parole, qu’il est presque inutile de présenter, tourne depuis de nombreuses années sur les scènes caribéennes, où il a connu ses premiers succès dans les années 1980. Notamment avec les titres « Darling » ou « Seks Kontwol ». Pour l’accompagner, deux autres musiciens guadeloupéens confirmés. Jacques D’Arbaud, devenu au fil des ans un acteur incontournable de la scène caribéenne, et Sandra Nanor, chanteuse qui enchaîne les titres à succès depuis une dizaine d’années. Un beau plateau pour débuter la soirée puisque les trois artistes vont se succéder et s’accompagner sur scène jusqu’à 23h30.
Un DJ devait assurer la transition entre les groupes mais la Collectivité a pris la décision d’annuler cette prestation. Principalement en raison du fait que le DJ devait prendre le relai des groupes à 2h30 pour assurer une ambiance musicale jusqu'à 3h30. Or, l'arrêté préfectoral stipule que les activités doivent se terminer à 2 heures du matin. Il y aura donc un battement d’une demi-heure entre le premier et le deuxième concert. Juste le temps de se dégourdir les jambes après plus de deux heures de zouk.
A minuit, c’est le groupe Timbalive qui va investir la scène. Fondé en 2008 à Miami, il se produit aux Etats-Unis mais aussi en Amérique latine et dans la Caraïbe en proposant, comme son nom l’indique, des titres de Timba. Une musique populaire née à Cuba à la fin des années 1980. Sorte de dérivé de la salsa cubaine mondialement connue, la Timba se veut davantage une fusion entre de nombreux courants musicaux tels que le mambo, la rumba etc. Timbalive a déjà vu plusieurs de ses titres figurer dans les 50 meilleures ventes internationales, que ce soit en Europe ou en Amérique latine. Une référence, en somme.
La soirée devrait se terminer, comme l’exige la règle instaurée par la préfecture, à 2 heures du matin.