Cinq jeunes femmes pour une seule couronne

Les cinq candidates au titre de Miss Saint-Martin Saint-Barthélemy ont passé une journée sur notre île, vendredi. L’élection est prévue ce samedi 5 octobre à Saint-Martin, et la gagnante partira à Tahiti en novembre pour prendre part au concours Miss France 2020.


Trois Saint-Martinoises et deux Saint-Barths : Tanaya, Cassandre, Amandine, Florence et Layla ont passé la journée à Saint-Barthélemy vendredi, dans le cadre de la préparation à l’élection de Miss Îles du Nord 2020, samedi. En short et T-shirt blanc, elles ont d’abord pris un petit-déjeuner à l’hôtel de la Collectivité, en compagnie de la conseillère territoriale Elodie Laplace (fêtes-culture-cérémonies) et du président Bruno Magras. Ce dernier les a encouragées, notamment les deux locales, Florence Blanchard et Layla Berry, et n’a pas pu résister à l’envie de les soumettre à un petit test improvisé : « En quelle année a été signé le traité de Concordia ? De quand date la rétrocession de Saint-Barth de la Suède à la France ? » Prises de court, les filles n’ont pas su répondre mais le message est passé : celle qui représentera les Îles du Nord au niveau national devra potasser les dates clés de l’histoire des deux îles. Aussitôt dit, aussitôt fait : elles ont quitté Gustavia pour se rendre au Domaine Félicité, guidées par Arlette Magras, avant un déjeuner au Pearl Beach. Les cinq jeunes filles se sont ensuite initiées au paddle dans la baie de Saint-Jean, avant de retourner vers les répétitions à Saint-Martin.

âgées de 19 et 20 ans, les candidates s’entendent bien ; et pour être tout à fait honnête, il est difficile de faire des pronostics sur celle qui sera couronnée samedi.

Le vote par SMS entre en compte autant ou presque que l’avis du jury, dont la composition n’a pas été révélée. De quoi inquiéter Elodie Laplace, qui lors du petit déjeuner a expliqué à la présidente du Comité Miss France des Îles du Nord qu’il était important que les candidates de l’île concourent sur un pied d’égalité avec les Saint-Martinoises, où la population est au moins trois fois plus importante, donc les votes du public mathématiquement plus nombreux. Catherine Vermont de Boisrolin a rassuré l’élue, indiquant avoir accentué la communication à Saint-Barth, et rappelant le travail du comité de soutien local, animé notamment par Inès Bouchaut-Choisy. « Le vote ne détermine pas la gagnante, mais donne une tendance sur celle qui a la possibilité de fédérer », défend-elle. 

Les dés sont quasi jetés. Samedi soir, les filles proposeront un spectacle chorégraphique sur le thème des carnavals du monde, au Port de plaisance - Princess Casino de Saint-Martin. Une seule obtiendra son billet pour représenter nos îles au niveau national, et qui sait, succéder à la Tahitienne Vaimalama Chaves.


JSB 1344


Journal de Saint-Barth N°1344 du 03/10/2019

Election des Miss
Disparition de Chirac
Nouvelle usine d'incinération

Taux de change

Drapeau USA 1.114 USD Drapeau Russie 71.307 RUB
Drapeau Canada 1.464 CAD Drapeau Brésil 4.636 BRL