On a discuté avec Bruno Magras sur Twitter

“Vous avez un nouvel abonné” : un certain “Bruno Magras (compte officiel)”, profil tout juste créé sur Twitter, nous envoie un message privé. « Bonjour Madame comment vous portez-vous ? Je suis Bruno Magras Maire de la commune de Gustavia à Saint Barth. Et vous? » écrit-il. En réponse, nous feignons l’ingénuité : « Bizarre, je croyais que c’était un président de collectivité à Saint Barthélémy et pas un maire...» « Je suis ravi de constater que vous en savez un peu plus sur moi ; en outre je vous informe que je suis aussi Maire de la commune de Gustavia. Vous pouvez vérifier cette information si vous le souhaitez. Je suis tout de même ravi de faire votre connaissance. Pourrais-je savoir de quelle commune vous êtes? » On continue l’échange : « De l’Anse des Cayes. » « Vous êtes de Anse des Cayes! Je suis vraiment content de faire votre connaissance chère dame. Sans trop discourir j'aimerais vous poser une question très importante pour moi : donnez-moi votre appréciation concernant ma gestion ? » Bon, on s’arrête là ! C’est gros, mais l’anecdote permet de rappeler que le Président de la Collectivité ne possède aucun compte sur Twitter, ni sur aucun réseau social. Pourtant plusieurs utilisent son nom et sa photo, en général dans une intention malveillante. Après l’ouragan Irma, de faux Bruno Magras avaient sollicité via Facebook des habitants de l’île, pour demander des dons. Une arnaque grossière mais qui en avait trompé certains. Alors sur les réseaux sociaux, méfiance !

 

Journal de Saint-Barth N°1379 du 10/06/2020

Touristes plus que jamais désirés
Tribunal
Thomas Gréaux président de la Cem