La distribution du courrier et des colis perturbée

La Poste est consciente d’un problème dans l’acheminement du courrier et des colis vers Saint-Barthélemy, et travaille à des solutions pérennes pour améliorer son service.

Pourquoi des lettres postées en janvier n’arrivent qu’en mars ? Depuis Irma, les problèmes de courrier s’accumulent à Saint-Barthélemy, et les délais ont même tendance à s’allonger. La Poste a du mal à remonter la pente, entre les trois semaines de black-out total en septembre, les dégâts importants dans les infrastructures et la multiplication de problèmes d’électricité et de réseau, ces derniers mois. « Le retard supplémentaire engendré par la récente coupure de réseau à Saint-Barthélémy est en cours de résolution », indique la société. Toutefois, d’autres difficultés perturbent l’arrivée du courrier et des colis.

Par définition, sur une île, la dépendance au transport aérien et maritime est totale. Les difficultés dans ces deux secteurs impactent directement le courrier, comme l’acheminement de n’importe quelle marchandise importée. « Pendant la période post Irma, l’ensemble du trafic courrier colis transitait directement par la Guadeloupe, au centre de tri Pôle Caraïbes. Puis ces flux étaient acheminés par avion cinq fois par semaine, et par bateau deux fois par semaine vers Saint-Barthélémy en fonction des capacités aériennes et maritimes », explique La Poste. Comprendre que les évacuations sanitaires, le transport de passagers ou de produits de première nécessité sont prioritaires par rapport au courrier. Il arrive donc régulièrement que ce dernier reste bloqué des jours et des jours à Pointe-à-Pitre.

« Un gros chantier »

Le retour au processus habituel n’est effectif que depuis la fin février. Au lieu de passer uniquement par la Guadeloupe, et donc de ne dépendre que d’un aéroport et que d’une seule compagnie aérienne, pour ce qui concerne Saint-Barth, le courrier et les colis sont répartis entre Pôle Caraïbe et Princess Juliana à Sint-Maarten.

La répartition entre deux aéroports doit permettre une distribution plus fluide. Mais le transport maritime et aérien n’a pas tout à fait retrouvé son rythme normal.

C’est bien simple : tant que l’embouteillage au port de commerce ne sera pas réglé, à l’instar de celui entre Pôle Caraïbe et Saint-Barthélemy, La Poste aura du mal à assurer un service tel qu’avant Irma. D’autres problématiques, plus structurelles, entrent également en ligne de compte. « Cela devrait s’améliorer dans les semaines qui viennent », assure toutefois l’administration régionale de l’entreprise. « Le traitement sur Saint-Barthélemy est un gros chantier sur lequel nous travaillons. Nous sommes garants de la satisfaction client, donc nous sommes embêtés, mais nous cherchons des solutions qui améliorent le service de façon durable. »

_________________________

Fermeture pour travaux

Le bureau de Poste de Saint-Jean était fermé lundi et mardi pour travaux. Ce jeudi et vendredi, c’est celui de Gustavia qui sera fermé au public. La Poste doit effectuer divers travaux de réparation après Irma, et notamment remplacer son mobilier endommagé. La distribution du courrier et le distributeur fonctionnent normalement même si l’agence est fermée.

JSB 1271




Taux de change

Drapeau USA 1.136 USD Drapeau Russie 73.106 RUB
Drapeau Canada 1.506 CAD Drapeau Brésil 4.288 BRL