Ce qui a changé au 1er janvier 2020

Smic, pensions de retraite, lunettes et prothèses dentaires, homéopathie, paracétamol, impôts, taux d'intérêt légal, réforme de la justice... Tour d’horizon de ce qui change au 1er janvier 2020.

 

Revalorisation du Smic
Au 1er janvier 2020, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) augmente de 1,2 % (contre 1,5 % au 1er janvier 2019). Le nouveau montant du Smic brut horaire est donc porté à 10,15 € au 1er janvier 2020 (contre 10,03 € depuis le 1er janvier 2019) soit 1 539,42 € mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires.

 

Pensions de retraite

Le montant de la plupart des pensions est revalorisé de 0,3 %. Les pensions de retraite et d'invalidité dont le montant brut en décembre 2019 est inférieur ou égal à 2.000 € augmentent pour leur part de 1 % (sur la base de l'inflation au 1er janvier 2020).

 

 

Lunettes, prothèses dentaires et auditives
La réforme “100% Santé” prévoit le remboursement intégral de certaines lunettes, des prothèses dentaires et des aides auditives. Le décret d’application fixe des montants de prise en charge qui varient en fonction du type de correction prescrit (jusqu' à 800 euros pour des verres progressifs) avec, pour les montures, un remboursement maximal de 100 euros dans tous les cas. Ces garanties seront limitées à une paire de lunettes par période de 2 ans sauf pour les enfants de moins de 16 ans et en cas d'évolution de la vue. Condition pour bénéficier de la réforme : avoir souscrit un contrat de complémentaire santé dit responsable ou le nouveau contrat complémentaire santé solidaire (CSS).

 

L’homéopathie moins bien remboursée
Dans le collimateur de l’exécutif et de la ministre de la santé, les médicaments homéopathiques ne seront plus remboursés d’ici à 2021. Pour l’heure, le taux de remboursement est passé de 30 % à 15 %. Quelque 1.200 produits sont concernés. Parmi eux Oscillococcinum utilisé contre l’état grippal ou Cocculine pour lutter contre le mal des transports.


Prix du timbre
Le prix du timbre vert passe de 0,88 euro à 0,97 euro tandis que le timbre rouge passe de 1,05 euro à 1,16 euro. La Poste propose aussi un service de vente en ligne de timbres à imprimer chez soi, qui permet d’avoir une remise de 3 centimes par rapport aux tarifs publics classiques.

 


Interdiction de certains plastiques à usage unique
Assiettes jetables, gobelets (vendus par lots), verres ou encore coton-tige, certains produits en plastique à usage unique sont désormais interdits à la vente en France (pas à Saint-Barthélemy qui dispose de son propre code de l’environnement). Les bouteilles d'eau en plastique présentes dans les cantines scolaires sont également interdites « sauf pour les territoires non desservis par un réseau d'eau potable ou en cas de restriction d'eau destinée à la consommation humaine pour les usages alimentaires», précise le décret publié au Journal officiel du 27 décembre 2019. En revanche il faudra attendre encore un an avant de voir disparaître les pailles, les couverts jetables, les couvercles de gobelets à emporter ou encore les boîtes de polystyrène expansé. Leur disparition est programmée en 2021. Pour rappel, chaque année, entre 6,5 et 8 millions de tonnes de déchets parviennent dans les mers et les océans. En 2017, 348 millions de tonnes de plastique ont été produites au niveau mondial dont 18,4 % par l'Europe.

 

 

 JSB 1357