Un plateau de l’Ajoe haut en couleur

Amélie Poulain, Spiderman, Charlot... Quelques figures présentes ou passées du cinéma ornent désormais les murets du plateau de l’Ajoe. En quelques jours, l’artiste Grafiti qui répond au nom de Banga a laissé son talent s’exprimer afin de donner des couleurs mais aussi une identité à ce lieu de sport et de culture.
« C’était un peu gris, sourit l’artiste. Surtout pour une cour d’école, un cinéma, etc. » Après une concertation avec les membres de l’association, la décision a été prise d'attribuer un thème aux deux murets qui se font face. D’un côté, le cinéma. De l’autre, le sport avec les disciplines proposées au sein de l’Ajoe.

Méthodique et appliqué, Banga explique son ouvrage : « Je travaille à la bombe et à main levée, pas avec des pochoirs. Ce n’est pas mon truc ! Et puis ce n’est pas le même travail de recherche, de style ou de création. » Une chose est sûre, c’est que les écoliers voisins sont déjà séduits, à en croire leurs yeux écarquillés.

 

Journal de Saint-Barth N°1427 du 10/06/2021

A Corossol, le bras de fer vire à l'absurde
L'île s'ouvre aux touristes