Comme en 2018, le comité du tourisme espère monter dès le 25 mai un Village d’arrivée pour la 15e édition de la Transat en Double Concarneau - Saint-Barth.

La Transat en Double espère son village d’arrivée

Le Comité territorial du tourisme a l’intime conviction qu’il lui sera possible de mettre en place le traditionnel village d’arrivée de la Transat en Double Concarneau - Saint-Barth. Reste à connaître la « jauge » imposée par la préfecture concernant la présence du public.

S’il est un trait de caractère propre à Nils Dufau, c’est l’enthousiasme. Et il conjugue à celui-ci un optimisme à toute épreuve. Comme lorsqu’il se réjouit par avance de la tenue du village d’arrivée de la Transat en Double Concarneau - Saint-Barth. « Oui, nous aurons notre village, lance-t-il. Les choses s’annoncent bien. La campagne de vaccination est en cours et l’île devrait rouvrir dans les prochains mois. Donc ça converge ! » D’ores et déjà, le président du Comité du tourisme annonce la date du 25 mai pour l’ouverture du village d’arrivée.

« Une bouffée d’oxygène »
« Normalement, au mois de mai, tout devrait être ouvert, insiste Nils Dufau. On verra d’ici là si la préfecture impose toujours une jauge. Pour ça, on attend encore. » Non sans impatience, car l’envie d’offrir « une bouffée d’oxygène » aux habitants de l’île est au cœur des préoccupations du Comité.
De fait, pour le retour de la Transat en Double après une année d’ajournement, Nils Dufau et ses équipes entendent « faire comme d’habitude » au sein du Village d’arrivée. En l’occurrence des concerts, une buvette, des stands d’artisans, etc. « Médiatiquement, j’ai l’impression que l’on parle plus de la Transat, confie le président. Il y a comme un sentiment de respiration avec enfin un événement qui se profile. »
Toutefois, au-delà de l’optimisme qui sied à toute entreprise, le Comité du tourisme sait qu’il reste suspendu aux directives de l’Etat. « Si on ne peut pas le faire comme on l’imagine, on adaptera le dispositif, anticipe Nils Dufau. Mais même s’il y a une jauge, on pense qu’elle sera large. » Le fait qu’aucune festivité ne soit organisé sur la ligne de départ, à Concarneau, est une motivation supplémentaire pour le Comité.
Pour mémoire, ce sont 17 bateaux qui vont s’élancer le 9 mai pour une transatlantique en double. Une délégation de trois personnes venues de Saint-Barth assistera au départ de la quinzième édition de cette épreuve. Tout au long de la course, des écoliers de l’île vont avoir le privilège de communiquer avec les skippers. Notamment ceux qui composent l’équipage Cantina Saint-Barth, sur l’Egoïste, Eric Péron et Miguel Danet. Et qui sait, ces derniers auront peut-être le plaisir d’être accueillis par une musique festive venue des stands du village d’arrivée.

 

Journal de Saint-Barth N°1420 du 22/04/2021

Affluence à l'ouverture du vaccinodrome
Chute du trafic de l'aéroport et du port au 1er trimestre