Une nouvelle centrale à béton à Petite Saline

La décision a été prise jeudi dernier, lors d’une réunion du Conseil exécutif de la Collectivité territoriale. Le projet d’implantation d’une nouvelle centrale à béton dans le quartier de Petite Saline a été validé par les élus. Un dossier qui avait pourtant reçu un avis défavorable par la commission d’urbanisme.
« Il s’agit d’une centrale moderne qui dispose de tous les équipements pour éviter les rejets de poussière », explique Bruno Magras. Le président de la Collectivité attribue l’avis défavorable de la commission d’urbanisme à une incompréhension vis-à-vis de la nature de la centrale. « Je pense qu’ils (les membres de la commission) ont donné cet avis en raison de la hauteur de la centrale, mais elle va fonctionner de manière horizontale, pas verticale », assure le président.

« Pas plus de trafic »
Un projet similaire avait été présenté à la Collectivité en novembre 2018. La commission d’urbanisme l’avait rejeté, suivie quelques mois plus tard, en mars 2019, par le Conseil exécutif. Plusieurs raisons avaient été évoquées pour motiver ce choix. Le non-respect du règlement de la carte d’urbanisme ainsi que la taille et la nature du mur prévu à l’arrière de la centrale qui ne respectaient pas les dispositions réglementaires. « Le projet situait aussi la centrale au-dessus du concasseur », précise Bruno Magras. Dans une zone où les constructions sont limitées. Apparemment, la situation a donc changé.
« Si l’autorisation a été donnée, c’est qu’il n’existe pas d’obstacle particulier », affirme le président de la Collectivité. Et d’anticiper sur les éventuels détracteurs du projet. « Le volume de béton ne dépend pas du nombre de centrales mais du nombre de projets, déclare-t-il. La quantité de béton restera la même. Et il n’y aura pas forcément plus de trafic. »

Journal de Saint-Barth N°1425 du 27/05/2021

Transat : Ils arrivent
Les stationnements sauvages exaspèrent à Flamands