Réseaux : on enfouit tout, tout de suite

L’ouragan Irma a précipité les choses. La Collectivité et EDF entament le chantier d’enfouissement de tous les réseaux électriques de l’île. Quitte à creuser des tranchées, la fibre optique devrait suivre, là aussi plus rapidement que prévu.

C’est enclenché : le programme d’enfouissement général a été signé lundi entre EDF et la Collectivité. 72 % du réseau est déjà souterrain. Pour les 40 kilomètres de câbles qui restent, un programme sur 3 à 4 ans est prévu. C’est un chantier à 7 millions d’euros (dont le partage entre la Collectivité, EDF, et d’éventuelles aides après Irma n’est pas encore défini).

« C’est un vrai changement politique. Nous avons décidé d’axer les efforts sur les réseaux plutôt que sur les routes et les jolis trottoirs », explique Sophie Durand (ex-Olivaud, félicitations à elle), directrice des services techniques de la Collectivité. C’est à dire qu’au lieu d’attendre la réfection d’une route pour enfouir, des tranchées seront creusées pour installer les fourreaux laissant passer les câbles. « Cela concerne la partie publique, pour les voies privées, c’est un autre débat ».

Opportunité Irma

Comme plusieurs travaux d’effacement des réseaux étaient déjà prévus avant Irma, ils ont été prioritaires. «La descente de l’Anse des Cayes sera faite rapidement, car une grosse partie des fourreaux est déjà posée. Ensuite, ce sera Lurin, Lorient, et le morne Tourterelle. » Pour le reste, le calendrier quartier par quartier n’est pas encore établi.

« Irma est un peu une opportunité », admet Sylvain Vidal, directeur d’EDF Archipel Guadeloupe. « On va reconstruire en plus résilient. Mais attention, l’enfouissement n’est pas toujours la solution. Par exemple, en cas d’inondation ou de séisme, on mettrait 2 ans à réparer… Pourquoi sommes nous allés aussi vite après Irma ? Parce que c’est de l’aérien. »

La Collectivité et EDF ont tout de même tranché en faveur du tout souterrain, orientation choisie il y a longtemps. « Ce qui me préoccupe actuellement, ce sont moins les séismes que les cyclones », indiquait la semaine dernière le président Bruno Magras.

D’une pierre deux coups

En parlant d’enfouissement, un autre sujet vient immédiatement à l’esprit : les lignes téléphoniques. Et donc, le déploiement de la fibre optique. « On était sur une perspective dans les dix ans pour la mise en place de la fibre », indique Sophie Durand. « Or, si on fait les tranchées avec EDF, autant mettre la fibre avec. Ce ne sont pas les mêmes fourreaux, mais ce sont les mêmes tranchées. » Ainsi, il devient urgent de désigner la société qui remportera l’appel d’offres pour installer la fibre à Saint-Barth. Une première commission sur le sujet s’est réunie mardi ; le marché doit être attribué avant la fin de l’année.

Taux de change

Drapeau USA 1.137 USD Drapeau Russie 75.230 RUB
Drapeau Canada 1.513 CAD Drapeau Brésil 4.324 BRL