Une cinquantaine de fans sur l’île pour le deuxième anniversaire de la mort de Johnny

Loin des polémiques autour de la famille Hallyday, une cinquantaine de fans du chanteur étaient présents sur l’île pour lui rendre hommage deux ans après sa mort, certains pour une journée, d’autres pour dix jours.

 

Le cimetière de Lorient s’est rempli, jeudi dernier, d’admirateurs de Johnny Hallyday, venus spécialement pour le deuxième anniversaire de la mort du chanteur, décédé d’un cancer le 5 décembre 2017. Certains fans, comme les sœurs Nathalie et Nelly, ont passé une semaine à Saint-Martin et ne sont venues à Saint-Barthélemy que pour la journée, faute d’y trouver un hôtel disponible ou accessible. « Ça fait un an et demi qu’on économise pour ce voyage », expliquent les deux Nordistes, vêtues de T-shirts Johnny. Jeudi soir, après l’émouvante veillée à la lueur des bougies, en présence de Laeticia Hallyday et ses deux filles, elles ont passé la nuit dans leur voiture, avant de reprendre le ferry du matin pour Saint-Martin, des sacs remplis de souvenirs de Saint-Barthélemy. Si elles se sont serrées la ceinture pour pouvoir venir rendre hommage à leur idole, d’autres profitent du voyage pour se faire plaisir. Joëlle et sa nièce Alexandra dorment au Christopher, ont loué une jolie Mini Cooper décapotable, et passent chaque jour au cimetière de Lorient se recueillir devant la dernière demeure du Taulier. Chez elle en Franche-Comté, Joëlle vit Johnny, dont elle s’est fait tatouer le nom et le visage sur le bras. Seul le chanteur adulé a pu la convaincre d’effectuer un tel périple : traverser l’Atlantique jusqu’à Saint-Barthélemy. « C’est la première fois que je prends l’avion, j’ai surmonté ma peur », explique-t-elle. Dans un sac, elle a déjà amassé pour plus de 200 euros de souvenirs à ramener en métropole. Richard, 62 ans, est lui aussi venu pour dix jours, dans l’espoir de « faire son deuil ». Logé à Saline, il vient plusieurs fois par jour se recueillir sur la tombe de Johnny. En découvrant Saint-Barth, il a été soulagé de s’apercevoir que sa réputation en métropole n’était pas tout à fait fondée : « Je suis étonné du bon accueil qu’on reçoit. Je craignais qu’on soit rejetés, parce qu’on est quand même le peuple… Chaque jour, je me met au bord de la route pour faire du stop, les gens sont très gentils avec nous, il faut le dire. »

 

A côté de la sépulture de Johnny, un espace recouvert de sable : c’est l’endroit qui accueillera le caveau de la famille Hallyday, voulu par Laeticia, sur cette concession qui lui a été offerte par la Collectivité. Le transfert du cercueil a néanmoins été suspendu par le président Bruno Magras, à la demande de Laura Smet, jusqu’à ce que les deux parties trouvent un accord.

JSB 1354


Journal de Saint-Barth N°1354 du 12/12/2019

Layla Berry, jour J samedi
Chantons Nwel
Réforme des retraites