Saint-Barth plus haut que jamais

Les chiffres de fréquentation de l’année record de 2016 ont été dépassés à l’aéroport, les plus imposants yachts rivalisaient à Gustavia, les hôtels accueillaient de prestigieux hôtes : la période des fêtes 2019-2020 à Saint-Barthélemy a tenu ses promesses.

 

Jeff Bezos, Kevin Trapp, Pippa et James Middleton, Leonardo DiCaprio… Du beau monde et de beaux bateaux dans la rade, avec Limitless, Eclipse et le Grand Bleu bien sûr, Rising Sun et bien d’autres encore. 217 navires au total sont venus rejoindre les 120 bateaux présents à l’année au mouillage à Gustavia pour les fêtes, dont six yachts de plus de 100 mètres, dix-sept de plus de 75 mètres, vingt-neuf de plus de 60 mètres. « Entre le 27 et le 31 décembre, le port de plaisance a effectué 230 formalités d’entrée », détaille Ernest Brin, directeur du port, « pour 3.148 passagers au total ». Dont 1.002 Etats-Uniens, 585 Britanniques, 237 Sud-Africains, 131 Canadiens, 114 Français, 119 Australiens pour les plus gros contingents. Ainsi le port a dépassé le chiffre de l’année de référence 2016, avec 337 navires dans le port pour la Saint-Sylvestre, contre 323 il y a trois ans (dont 215 de passage pour l’événement). Mais pas le passage de 2015 à 2016, réveillon qui avait vu 402 navires mouiller à Saint-Barth.

 

A l’aéroport, les pointes d’activités se sont multipliées. Huit journées ont dépassé la barre des 200 mouvements d’avion (20, 21, 26, 27 et 28 décembre, ainsi que les 3, 4 et 5 janvier). Un cumul jamais vu sur la piste de Saint-Jean, selon la direction de l’aéroport. Le pic le plus haut a été enregistré le 5 janvier avec 268 mouvements d’avion entre le lever et le coucher du soleil.

 

Entre le 20 décembre et le 5 janvier, 11.380 passagers commerciaux ont transité à l’aéroport Remy de Haenen : 6.027 arrivants et 5.353 partants. Sur cette même période, 3153 mouvements d’avions ont été comptés.

 

De bons chiffres qui se vérifient sur l’année complète. En 2019, le flux de voyageurs à l’aéroport était similaire à celui de 2016, année record pour la fréquentation à Saint-Barth. Et ce alors que la capacité d’accueil de l’île n’est pas encore à son niveau d’alors, puisque le Guanahani n’a pas encore rouvert. Il faudra y ajouter les ouvertures du Carl Gustaf en février, et à plus long terme du futur hôtel Emeraude, du complexe de villas The Collection de Flamands, du projet Autour du Rocher…

 

 JSB 1357

©Ed Gudenas


Journal de Saint-Barth N°1357 du 09/01/2020

Début de saison superlatif

Taux de change

Drapeau USA 1.109 USD Drapeau Russie 68.630 RUB
Drapeau Canada 1.460 CAD Drapeau Brésil 4.625 BRL