La nouvelle directrice du CTTSB, Sabine Masseglia (au centre), pose en compagnie (de g. à dr.) de Mélissa Lassus Lédée, Nils Dufau, président du Comité, Shirley Brin et Domoïna Magras.

Sabine Masseglia prend les rênes du CTTSB

Sabine Masseglia succède à Inès Bouchaut-Choisy au poste de directrice du Comité territorial de tourisme de Saint-Barth (CTTSB). Elle a été préférée à huit autres candidats par les membres du Comité directeur. « Nous sommes très contents d’avoir une nouvelle directrice », s’enthousiasme Nils Dufau, le président du CTTSB. Sabine Masseglia prend la succession d’Inès Bouchaut-Choisy, qui occupait le poste depuis 2008.

« Un amour profond pour l’île »
Nils Dufau explique les raisons de ce changement. « Pendant cinq ans, Inès a occupé un poste très important au Cese (Conseil économique, social et environnemental) en métropole. Elle s’est mise en disponibilité jusqu’à la fin de son mandat. Elle avait très bien compris qu’il lui serait difficile d’être à la fois directrice ici et en poste à Paris. Comme son mandat de cinq ans a été renouvelé (JSB1421), elle a pris la décision de démissionner (de son poste de directrice du CTTSB, ndlr) et elle se concentre sur le Cese. » Le CTTSB est donc parti en quête d’une remplaçante et n’a pas eu à chercher bien loin pour la trouver.
Arrivée sur l’île en 1989, Sabine Masseglia n’a, depuis, plus quitté Saint-Barth. « J’ai un amour profond pour l’île, confie-t-elle. J’ai deux enfants qui ont grandi ici. En 1989, l’île n’était pas du tout ce qu’elle est aujourd’hui. J’ai évolué et changé avec elle, en acceptant ses beautés et ses difficultés. » Pendant trente ans, elle a travaillé dans l’hôtellerie. « Toujours dans le même établissement », précise-t-elle. Une longue période au cours de laquelle, cela va sans dire, elle a occupé différentes fonctions. La dernière étant celle de directrice commerciale.

« Un regard extérieur »
Lorsqu’elle décide de tourner la page de l’hôtellerie, le comité du tourisme lui apparaît telle « une évidence ». Dans un premier temps, elle participe à l’activité du CTTSB en qualité de chargée de mission. « On ne pouvait pas bombarder quelqu’un au poste de direction puisqu’il devait revenir à Inès à la fin de son mandat », indique Nils Dufau. « J’apportais un regard extérieur et j’ai pris goût à conjuguer mon amour de l’île et tout ce qui pouvait être fait en matière de tourisme », complète Sabine Masseglia.
Pour la nouvelle directrice, il n’est pas question de révolutionner la mission du CTTSB. « Il existe déjà plein d’événements, rappelle-t-elle. Notre objectif va être de continuer à les développer en les renforçant et en les dynamisant. » Pour ce faire, elle entend impliquer davantage l’ensemble des acteurs du tourisme.
« Tout cela est déjà bien en place, mais nous voulons fédérer encore plus, insiste Sabine Masseglia. Notamment en englobant les loueurs de villas, et en renforçant notre collaboration avec la Chambre économique multiprofessionnelle afin que l’on joigne nos forces. » Car, même si « l’île se vend toute seule », il est nécessaire d’entretenir sa bonne image et son attractivité.

Une politique inclusive
La direction du CTTSB entend, par exemple, « aller dans les bons salons » de tourisme. Comme celui de New York. « Quand la situation est normale, détaille Nils Dufau, notre clientèle vient à 60% d’Amérique du Nord, à 30% d’Europe et à 10% d’Amérique du Sud. Tout cela a un peu changé avec la crise sanitaire mais la tendance devrait rester la même. » Pour le comité territorial, il s’agit donc de « garder les marchés qui sont bons et améliorer la collaboration entre les acteurs locaux du tourisme ».
Pour résumer, puisque la recette existe déjà, il suffit de la peaufiner tout en invitant plus de monde à table. Comme lors du prochain Gourmet Festival (du 10 au 24 novembre), pendant lequel onze chefs exerceront leur talent dans les établissements de Saint-Barth. Mais pas uniquement ceux des grands groupes. « Parce qu’il faut aussi inclure les indépendants », insiste Sabine Masseglia.

   

Journal de Saint-Barth N°1440 du 30/09/2021

Le guide des activités culturelles et sportives
Rentrée des étudiants expatriés