Coupés du monde, encore !

Le retour aux bornes « wi-fi Irma » et à l’absence de réseau téléphonique, après la rupture d’un câble sous-marin, ramène les habitants de Saint-Barth à la difficile période post-cyclonique vécue il y a six mois.

Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 0h30, coupure de réseau. Un câble sous-marin (Global Caribbean network) qui relie Saint-Barthélemy et Saint-Martin s’est rompu, à une dizaine de kilomètres des côtes saint-martinoises et environ 100 mètres de profondeur.

Et voilà les habitants repartis comme en septembre, après Irma : à la recherche de réseau mobile, de connexions internet… La Collectivité et Solutech ont remis en marche les bornes « wi-fi Irma » lundi, alors que les opérateurs s’échinaient à trouver des solutions au plus vite. De nouveau des rumeurs sillonnent l’île : on sera coupés du monde pour 24 heures, une semaine, deux mois…

Lundi, les services de secours ont mis en place un dispositif d’urgence pour pouvoir être contactés. Ainsi, les pompiers ont disposé des radios dans les points clés de l’île (usine EDF, hôpital…), et les appels au 18 sont redirigés vers Saint-Martin, qui transmet à la caserne de Saint-Barthélemy. Côté gendarmes, là aussi, des postes radio ont été distribués au Smur, aux pompiers, à la police territoriale. Cette dernière a équipé les écoles et le collège.

Le navire-câblier est en Guyane

Chez Digicel, la remise en service provisoire d’une antenne relais à Lurin a permis de limiter les dégâts. Dès lundi matin, Dauphin Telecom est aussi parvenu à reconnecter ses clients, en utilisant un autre câble sous-marin qui part de Saint-Barthélemy et rejoint l’île de Saba (SSCS), pour filer ensuite vers Saint-Martin et Saint-Eustache. Orange a déposé une demande pour faire de même. « Mais c’est une solution d’alternative, nous visons la réparation du câble», précisait la société. Pour réparer les dégâts, un navire câblier doit intervenir. Mais celui-ci est actuellement au travail dans les eaux guyanaises, où là aussi, un câble s’est rompu, à 18 kilomètres du département.

Orange de retour ce week-end

Pourquoi Dauphin a pu utiliser immédiatement le câble SSCS, alors que les clients Orange subissent un délai ? Il se trouve que le premier avait déjà utilisé cette solution auparavant, donc n’avait plus qu’à réenclencher le processus. Tandis que pour l’opérateur historique, « les études techniques et de faisabilité sont en cours », indiquait hier soir Thierry Kergall, directeur d’Orange Antilles Guyane. «On regarde comment connecter nos équipements, il ne s’agit pas juste de relier deux fils. Mais j’espère une remise en service avant ce week-end. »

Dans un communiqué, Dauphin Telecom affirme que c’est la forte houle qui a provoqué la rupture du câble. Orange est plus prudent, n’ayant pas à sa disposition de conclusions de la part de la société propriétaire dudit câble. « Je pense qu’il a été fragilisé avec Irma, et que la forte houle, qui en plus est inhabituelle par sa direction venant du nord ouest, a provoqué la rupture », suppose Thierry Kergall.

 

JSB 1269





Taux de change

Drapeau USA 1.137 USD Drapeau Russie 75.230 RUB
Drapeau Canada 1.513 CAD Drapeau Brésil 4.324 BRL