Une île entre deux grands bleus

Une nouvelle exposition sera inaugurée mercredi 18 décembre au musée Wall House. Elle retrace l’épopée de Saint-Barth en mer et dans les airs, de 1493 à nos jours. La pièce maîtresse, une réplique de l’avion de Rémy de Haenen, sera dévoilée à cette occasion.

 

Le musée territorial accueillera, à compter du mercredi 18 décembre, une nouvelle exposition autour de l’histoire de l’île, intitulée “A la découverte de Saint-Barth par la mer puis par les airs”. Elle retrace, autour d’une frise chronologique de 1493 à nos jours, le désenclavement progressif de l’île grâce aux marins et aux aviateurs. « Il s’agit de mettre à l’honneur les pionniers qui ont réussi à faire le Saint-Barth d’aujourd’hui », explique Elodie Laplace, présidente de la commission culture. « Ils ont pris des risques, réussi à faire quelque chose d’extraordinaire avec peu de moyens. Je pense à Remy de Haenen, mais aussi à d’autres, comme José Dormoy, ou toute l’histoire derrière la Winair. » Six portraits d’hommes de l’île qui ont développé les voies aériennes et maritimes seront à découvrir.

Le vernissage de cette exposition, mercredi, sera aussi l’occasion d’en découvrir la pièce maîtresse : la réplique du premier avion à s’être posé sur l’île en février 1946, le Cucaracha, piloté par Remy de Haenen. Cette sculpture réalisée par le local Silvio Dias sera dévoilée sur le parvis du musée, pour être transportée dans la foulée à sa place définitive, près de la piste de l’aéroport, sur le petit parking en face des Galeries du Commerce. « Nous avons aussi travaillé avec son petit-fils Tristan De Haenen à la confection d’une plaque commémorative, qui sera installée sur le socle. »

« Ce sera une belle exposition patrimoine, toujours dans l’esprit d’une programmation plus large », conclut l’élue. «On a été un peu critiqués, certains trouvant qu’on transformait le musée en galerie d’art. Mais on essaie de mixer, on fait deux ou trois expos patrimoine par an, et autant d’expos d’art contemporain. Les expositions patrimoine représentent un gros travail de recherche historique, de recueil de données et de documents… » Outre les employés de la Collectivité, le président, l’ancien maire Daniel Blanchard, les directeurs du port et de l’aéroport ont travaillé sur le sujet. «Cette exposition (en français et en anglais, ndlr) intéressera autant les locaux que les scolaires et les touristes. » Un livret pour les écoliers, reprenant la frise en version longue, en sera extrait. L’exposition sera visible jusqu’au 4 mars.

 

________________________________

Le parvis du Wall House inauguré

Le vernissage du 18 décembre sera aussi l’occasion d’inaugurer le parvis du Wall House, qui vient de subir un lifting. Le sol a été refait, des bancs ont été installés, ainsi qu’un petit kiosque à qui il ne manque plus que l’habillage. «Ensuite, nous allons travailler avec le musée et la bibliothèque pour lancer une petite programmation pour 2020. Cette scène pourra accueillir des lectures, des spectacles de marionnettes, des animations musicales… » Les associations pourront aussi l’utiliser pour leurs activités.

JSB 1354


Journal de Saint-Barth N°1354 du 12/12/2019

Layla Berry, jour J samedi
Chantons Nwel
Réforme des retraites

Taux de change

Drapeau USA 1.082 USD Drapeau Russie 70.668 RUB
Drapeau Canada 1.437 CAD Drapeau Brésil 4.747 BRL