Maëlle Guilbaud, Marion Mortefon et Delphine Cousin-Questel, podium venteux.

Sur le podium, Maëlle Guilbaud devance Delphine Cousin-Questel

La deuxième étape de la Coupe de France de planche à voile s’est déroulée ce week-end à Marignane (13) dans des conditions très musclées. Un très bon début de saison pour les véliplanchistes de Saint-Barth avec sur le podium Maëlle Guilbaud (2e) et Delphine Cousin-Questel (3e).

Maëlle Guilbaud ne s’est pas contentée de regarder le traditionnel duel entre sa compatriote de Saint-Barth Delphine Cousin-Questel et l’Audoise Marion Mortefon. Elle s’est glissée entre les deux championnes, sur la seconde marche du podium, ce week-end dans les Bouches-du-Rhône.
Avec 17 femmes et 63 hommes présents, cette deuxième étape du Bret’s Funboard Tour AFF à Marignane regroupait tous les éléments pour en faire une étape parfaite de slalom.

Maëlle Guilbaud : « Enfin!»
« Le vent était là mais il changeait de direction et un peu d’intensité, ce qui complique le choix de taille de voiles et la préparation du parcours pour les organisateurs », raconte Maëlle Guilbaud. Avec « le bon combo et un excellent départ », elle s’est positionnée en tête sur la première bouée. « Ah enfin ! J’ai gagné une manche devant Marion Mortefon (vice-championne du monde, ndlr) et Delphine Cousin (championne du monde, ndlr)! », s’écrie-t-elle. « Je suis tellement contente, ça faisait longtemps que j’attendais cette petite victoire qui m’a bien reboostée et réconfortée pour mes prochains objectifs. Car cette année le manque de compétitions joue sur le moral. »


Le lendemain, un mistral puissant était au rendez-vous. 35 à 40 nœuds dès le briefing à 9h30, des rafales à 45 voire 50 nœuds par moment, avec en prime un plan d’eau « cassant ». Le décor est planté. La lutte sur l’eau est autant contre les éléments que les adversaires. Avec un vent pareil les coureurs choisissent de très petites voiles, « celles que l’on ne sort qu’une fois par an », précise Maëlle. L’objectif principal est de «rester sur la planche durant la course. Pas facile dans ces conditions ! » Malgré un bon départ et des passages de bouées réussis, Maëlle finit deuxième juste derrière Marion Mortefon. « Très contente de moi car je n’ai jamais navigué dans de conditions aussi fortes.»

Maëlle et Marion se retrouvent donc ex-aequo avec une manche gagnée chacune. «C’est donc la règle de la meilleure dernière manche qui prône. » Marion Mortefon monte sur la première marche, confortant sa place de leader. Maëlle Guilbaud est deuxième, et Delphine Cousin-Questel s’adjuge la troisième place.
Du côté des hommes, un autre représentant de Saint-Barth, Antoine Questel, courait à Marignane. Il s’offre une belle deuxième place la première journée. Le lendemain, comme les filles, les garçons recherchent de petites voiles pour résister au Mistral. Et c’est avec celle de Delphine, son épouse, qu’Antoine participe à la dernière journée épique sous un vent de 50 nœuds. « C'était une journée vraiment difficile, ce ne sont pas des conditions de vent quotidiennes. » Antoine passe ses tours de qualification mais doit se contenter « de remporter la finale perdante, soit une place de 11e. » Ce qui le «fait tomber à la 6e place » au classement général. « Ce n’est pas le résultat que j’attendais, je visais un podium mais c’est comme ça, c’est toujours un bel entraînement en espérant que le tour mondial puisse repartir sur de bonnes bases en 2021. » Cédric Bordes remporte cette étape devant Jimmy Thieme et Benjamin Auge.

Il faudra attendre le prochain rendez-vous à Leucate dans l’Aude (24 au 26 octobre) pour la grande finale du Bret’s Funboard Tour AFF, une finale lors de laquelle Maëlle Guilbaud et Delphine Cousin-Questel batailleront pour le podium.
 

Journal de Saint-Barth N°1393 du 14/10/2020

Mystérieuses tortues vertes
Covid : ça s'améliore
Visite du Carl Gustaf