Stéphane Lenoir et Fabien Husson, duo de choc au championnat du monde Ironman

  Les deux coureurs du Saint-Barth Triathlon sont à Nice, où ils courront dimanche le championnat du monde de la discipline, un Half Ironman, soit 1,9 kilomètre de natation, 90 kilomètres de vélo et 21 kilomètres de course à pied.

 

Ils sont prêts ! Depuis deux mois, Stéphane Lenoir et Fabien Husson ont intensifié leur entraînement. Les triathlètes courent, pédalent et nagent 14 heures par semaine, avec un objectif en tête : le championnat du monde de triathlon, dimanche 8 septembre à Nice. Au programme des réjouissances, la moitié d’un Ironman : 1,9 km de natation en mer Méditerranée, puis 90 kilomètres de vélo avec l’ascension du col de Vence (962 mètres), et pour finir un semi-marathon sur la Promenade des Anglais.

 

Ils affronteront les meilleurs mondiaux de la discipline, grâce à leur qualification décrochée au mois de mars à Porto Rico. Nice attend près de 6.000 coureurs pour cet événement (l’épreuve des femmes se déroule un jour plus tôt). Objectif pour les deux athlètes de Saint-Barth, boucler l’épreuve en moins de 5 heures. « 4h45, ce serait bien », jauge Stéphane Lenoir. Leur record en Half Ironman, ils l’ont obtenu l’an dernier, en même temps, avec une épreuve avalée en 4 h 25 à Montréal, sans souffrir. « Mais les conditions étaient idéales, il faisait 15 C°, et le parcours était tout plat. A Nice ce sera différent, surtout pour la partie vélo où il y a un fort dénivelé », estime Fabien Husson. Le vélo, c’est la clé de l’épreuve. 90 kilomètres, c’est long, et il faut garder les jambes pour enchaîner avec la course à pied de 21 kilomètres. A Saint-Barth, les sportifs ont cessé l’entraînement extérieur à vélo. Difficile de faire de la distance sur cette petite île, sans parler de ses routes étroites et dangereuses. Les deux hommes ont d’ailleurs déjà eu des accidents. Depuis, ils s’exercent exclusivement en intérieur. « Ça pèse un peu mais du coup, une fois sur la route à Nice, ce sera une façon d’ouvrir les vannes », note Fabien. Leurs faiblesses, ils les connaissent : la nage pour Stéphane (« je prends rarement de plaisir dans l’eau, j’ai tendance à m’ennuyer »), et la fougue incontrôlée pour Fabien (« Je ne maintiens pas forcément le rythme que je devrais lorsque je me sens bien, avec le risque d’exploser ensuite »).

 

Un triple sport addictif

Depuis une dizaine d’années, la pratique du triathlon explose dans le monde entier, à Saint-Barth aussi. Un sport complet et exigeant, mais à écouter Stéphane et Fabien, impossible de s’en passer une fois qu’on s’y est essayé. « Le fait de combiner trois disciplines permet de ne jamais s’ennuyer. Au départ, le plaisir c’est d’être finisher (terminer l’épreuve, ndlr), et puis à force de faire des performances, de progresser, c’est addictif. » Il faut de toute façon être passionné : les entraînements demandent beaucoup de temps, et les sportifs doivent, sans se priver non plus, ils l’assurent, s’astreindre à une hygiène de vie plutôt stricte. « Maintenant, c’est ancré dans notre mode de vie. La seule crainte, c’est la blessure. »

Depuis dix ans pour Stéphane, et cinq ans pour Fabien, ils ont parfait leur connaissance d’eux-mêmes et appris à gérer leur effort et leur organisme, pour tenir sur des épreuves de plusieurs heures. « C’est toute la difficulté ; maintenir une haute intensité pendant si longtemps », explique Fabien. « Le triathlon, c’est chercher ses limites pour les repousser. Tout le plaisir est là. Quant tu atteins le point où tu as de bonnes sensations, tout en étant performant, c’est très épanouissant. » « Je ne connais personne qui a commencé ce sport et a arrêté », renchérit Stéphane. « A chaque fois qu’on termine une course, on se demande quelle sera la prochaine… »

 

> Il est possible de suivre Stéphane Lenoir (dossard 1878) et Fabien Husson (dossard 2957) en direct pendant l’épreuve de Nice, le dimanche 8 septembre, via l’application Ironman Tracker.






Journal de Saint-Barth N°1340 du 05/09/2019

Rentrée scolaire
Ouragan Dorian aux Bahamas
Archéologie
Ironman

Taux de change

Drapeau USA 1.105 USD Drapeau Russie 70.941 RUB
Drapeau Canada 1.465 CAD Drapeau Brésil 4.505 BRL