Six médailles d’or pour les danseurs de Dance With Kim

Accompagnés de leur professeure Sylvie Millerot, onze danseurs de l’école Dance With Kim ont brillé au concours inter caribéen en Guadeloupe. Ils sont rentrés avec six médailles d’or et une d’argent. Ils se sont produits au Palais de la culture des Abymes devant un jury composé de professionnels (Martine Mocoeur, Nicole Suisse, Aubrey Lynch de New York) sous la houlette de Lydia Deshauteurs, présidente de la fédération régionale de danse de Guadeloupe. Les jeunes locaux ont concouru face à des danseurs de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane en danse contemporaine, classique, et modern’jazz.
Agés de 10 à 15 ans, les danseurs de Saint-Barth ont présenté sept chorégraphies dont cinq en individuel et deux en groupes.
Sur la chorégraphie « Hétéroclite » écrite par Julie Lédée, ancienne élève de l’école de danse, Lola Baudens reçoit à l’unanimité la médaille d’or en danse contemporaine. Dans un autre style, Joséphine Dussaule, sur « De chair et de sang », obtient la médaille d’or à l’unanimité. Mahana Domain avec « Amnésie » chorégraphie réalisée par Charlotte Lions, également ancienne élève de Sylvie Millerot, obtient la médaille d’or à l’unanimité. Même chorégraphe, même catégorie pour Théa Rosey qui avec “Métronome” s’adjuge la médaille d’argent. Les trois premières se voient offrir un stage de perfectionnement à Royan. En préparatoire, Lucas Gomes remporte la médaille d’or et un stage en Italie, avec le titre “Le petit Lucas”.
Du côté des groupes, le ballet “Le flambeau de la vie”, interprété par Lola Baudens, Joséphine Dussaule, Mahana Domain et Achille Laurent, obtient la médaille d’or à l’unanimité. Médaille d’or également avec “Etincelles sacrées” pour Kika Lopez, Maya Guin, Lilou Toussaint, Théa Rosey, Sally Bouzat et Ornella Melchiori.

Journal de Saint-Barth N°1365 du 05/03/2020

Coronavirus
Elections à la Cem
La dernière Transat AG2R ?