Semi-marathon : une équipe cinq étoiles

Au moins une équipe aux couleurs de l’hôtel Le Christopher participera en relais à la nouveauté de cette année, le “Relais Entreprise Challenge”. Agathe Facq (35 ans), Renaud Buisson (29 ans) et Yohan Adam (31 ans) courront en se relayant tous les 7km.

 

Courez-vous depuis longtemps ?

Agathe : Je cours depuis trois ans, mais pas du tout régulièrement. J’ai participé à celui de l’an dernier également en relais avec des amis.

Renaud : De mon côté cela fait 10 ans. J’ai déjà participé à des marathons comme celui de Paris ou à la course Paris-Versailles, 16 km entre la Tour Eiffel et le château de Versailles. Mais depuis mon arrivée sur l’île il y a quatre ans j’ai ralenti la course à pied. Je joue au football avec les Arawak et je fais partie du comité de football en tant que président de la commission d’arbitrage.

Yohan : Je fais de la course à pied depuis quatre ans mais depuis la naissance de ma fille, il y a un an, je cours moins. L’inscription au semi me permet de rechausser mes baskets.

 

Quel est votre programme d’entraînement ?

Agathe : La reprise est douce depuis le début de l’année et je fais deux entraînements par semaine, au stade mais aussi sur route.

Renaud : Je n’ai pas de programme spécifique en course à pied. Mais les entraînements hebdomadaires de football me font travailler mon cardio.

Yohan : Depuis une semaine je coure 30 minutes un jour sur deux.

 

Avez-vous un objectif ?

Agathe : Cette année, je serais en deuxième position au sein du relais. Cela me laisse un peu plus de temps pour me mettre dans la course. Je ne me suis pas fixée d’objectif de chrono, mais simplement finir, et encourager mes collègues sur leur dernier sprint. L’important, c’est de participer… Le semi-marathon est un entraînement parfait pour être en forme pour le Carnaval, deux jours après, que je fais avec une nouvelle association Island Vibes. Beaucoup de plumes et de paillettes !

Renaud : Je vais ouvrir la course. Je me suis fixé l’objectif de boucler les 7km en moins de 38 minutes, mais le plus important c’est de prendre du plaisir et de participer en équipe.

Yohan : Je n’ai pas d’objectif de temps. Je cours pour le plaisir de participer. Gagner en marchant !



JSB 1363

Journal de Saint-Barth N°1363 du 20/02/2020

Elles sont prêtes pour Carnaval
Semi-marathon dimanche
Construction d'une maison suédoise