Saint-Barth Triathlon rafle 11 médailles à Sint-Maarten

Après s’être qualifié fin mai (JSB1425) pour le mythique Ironman d’Hawaï, Fabien Husson du Saint Barth Triathlon a rechaussé ses baskets pour remporter le parcours Olympique du Boardwalk Triathlon de Sint-Maarten et bat ainsi son rival, Olivier Noglotte de Guadeloupe, plusieurs fois vainqueur de l’épreuve.

Dimanche, organisé par Tri-Sport SXM, la 23e édition du Boardwalk triathlon se déroulait à Philipsburg à Sint-Maarten avec deux parcours aux choix, le Tri Olympique ou le Tri Sprint. Malgré un ciel couvert, 127 participants parmi lesquels se trouvait des sportifs de Saba, de Guadeloupe mais aussi dix-huit athlètes du club Saint-Barth Triathlon. Neuf athlètes de la délégation de Saint-Barth ont choisi le parcours Olympique en individuel, soit 1500m de nage, 40km de vélo et 10km de course —Chloé Cohan, Jessica Pearson, Fabien Husson, Stéphane Lenoir, Jean-Marc Outil, Pierre Chassaigne, Jean Edmond Amblard, Mathieu Clavier, Alexandre Greaux. Jérôme Hurtado de Mendosa et Ricardo Ruas ont également choisi le parcours Olympique mais en relais. Ils se sont partagés les sections. Jérôme a nagé les 1500m et couru les 10 km et Ricardo a roulé les 40 kilomètres. Irène D’amico, Maïté Cohen, Xavier Lédée, Patrick Jannotta, Olivier Basset, Nicolas Ganzer et Phedrick Benjabria, se sont exprimés sur le parcours Sprint composé de 750m de nage, 20km de vélo et 5km de course.

Un niveau élevé
La présence des trois champions, Greg Pigeon (Saint-Martin), Fabien Husson (St Barth Triathlon) et le multiple vainqueur de l’épreuve, Olivier Noglotte (Guadeloupe) a permis une belle confrontation des sportifs. Tous les athlètes sont partis fort. Mais malheureusement pour Olivier Noglotte une pénalité pour avoir contourné une bouée dans le mauvais sens pendant le segment de natation lui a fait perdre quelques minutes précieuses. Selon nos confrères du Daily Herald, il n’a pas été disqualifié mais a dû faire trois fois le tour de la bouée près de la plage avant de continuer. De son côté Fabien Husson a ressenti de très « bonnes sensations » en entrant dans l’eau pour la première section. « Je suis parti très fort pour me retrouver aux avant-postes tout de suite et pouvoir gérer la course, relate Fabien. J’ai fait un bon vélo même sur la section de la côte de Philipsburg. Et comme j’avais un peu d’avance j’ai pu contrôler ma course à pied pour ne pas craquer. » Fabien renouvelle son exploit de 2018. En effet, il franchit la ligne le premier après 2 heures 6 minutes et 22 secondes de course. Soit avec 6 minutes d’avance sur le champion de Guadeloupe Olivier Noglotte et Greg Pigeon (SXM Tri Académie).
« Cette année la concurrence était plus forte, constate Fabien Husson à son retour à Saint-Barth. J’ai bien récupéré de l’Ironman de Tulsa. Je voulais faire une belle course dans toutes les disciplines. Je suis vraiment satisfait de ma performance. Maintenant place à un peu de repos avant de reprendre la préparation pour l’Ironman d’Hawaï d’octobre. » Du côté des dames, Caroline Deplanque du SXM Tri Académie franchit la ligne la première de la distance Olympique après 2 heures 41 minutes 40 secondes de course.


« Belle moisson pour Saint-Barth Triathlon »
Saint-Barth Triathlon revient avec 11 médailles sur les 17 possibles. Certaines erreurs sur le parcours ont pénalisé les athlètes. Le contournement d’une bouée dans le mauvais sens n’a valu qu’une pénalité (lire plus haut) à Olivier Noglotte. En revanche l’erreur de parcours à vélo d’Olivier Basset « ne lui permet pas de figurer dans le classement et lui fait manquer le podium, explique Jean-Marc Outil, le président de Saint-Barth Triathlon. C’est une  belle moisson et 2021 est un bon cru pour Fabien. Dimanche, le club s’est classé sur les deux formats Sprint et la distance Olympique ».

Journal de Saint-Barth N°1427 du 10/06/2021

A Corossol, le bras de fer vire à l'absurde
L'île s'ouvre aux touristes