Nouveaux records établis sur le semi-marathon

Avec respectivement 1h19’10” et 1h41’53”, Fabien Husson et Aude Vermillard établissent dimanche deux nouveaux records à battre sur le semi-marathon de Saint-Barthélemy. Près de 200 personnes ont participé.

 

Le soleil n’a pas encore pointé son nez, que les coureurs s’échauffent déjà autour du stade. A 6 heures tapantes, 198 coureurs prennent le départ de la deuxième édition du semi-marathon de Saint-Barth. En relais ou en individuel, tous ont un objectif en commun : prendre du plaisir. Certains se sont fixé un objectif de temps, d’autres celui de courir côte à côte la boucle de 21,1 km.

 

Sur les 103 coureurs engagés en individuel, Fabien Husson maîtrise le mieux les difficultés du parcours. Le sourire aux lèvres, il nous gratifie d’un petit saut de la victoire. Fabien franchit le premier la ligne d’arrivée après 1h 19’10” de course. Il dépasse ainsi de plus de 3 minutes le précédent record établi l’an dernier par Stéphane Lenoir. Avec une moyenne de 15,99 km/h, Fabien a mené d’un bout à l’autre la course, suivi de Loïc Lapeze et Stéphane Lenoir. Ce semi-marathon est « un entraînement » pour Fabien Husson qui participera au Half Iron Man de Porto Rico le 15 mars avec six autres membres du club Saint-Barth Triathlon.

 

Le record est également battu du côté des féminines avec Aude Vermillard qui boucle le parcours en 1h41’53”, écrasant le meilleur temps de l’année dernière de plus de six minutes. Myriam Benshaban et Lauriane Prevost complètent le podium.

 

Du côté des relayeurs, trente-deux équipes ont participé. A deux ou à trois, entre amis, collègues ou en famille, le relais se transmet d’un simple clap de main. Les trois athlètes de l’équipe Crossrunners courent ensemble les derniers 400m du stade et franchissent en tête la ligne d’arrivée en 1h25’00. Le “challenge relais entreprise”, nouveauté de cette année, a réuni dix équipes. Au lieu d’un séminaire, une épreuve sportive : « Quelle belle façon de se surpasser, de se retrouver autour d’un but commun en dehors du cadre professionnel et de créer de la cohésion d’équipe ! » se réjouit Yohan Adam de l’équipe Christo Run. Le trio le plus rapide : Eden Rockers, avec 1h35’25”. La course à peine terminée, Jean-Marc Outil, président de Saint-Barth Triathlon, pense à la troisième édition. « Le semi-marathon de Saint-Barthélemy est une course ouverte à tous les niveaux et c’est pour ça que c’est un bel événement. C’est pour les sportifs et non sportifs de Saint-Barthélemy avant tout. »

 


 



Journal de Saint-Barth N°1364 du 27/02/2020

Mémorable Carnaval
Accident mortel à Saline
Des drones dans l'espace aérien