Malgré la lassitude, les barras repartent à l’assaut

Confinement, motifs impérieux, test PCR autant d’obstacles à surmonter dans la course au titre de champion de Guadeloupe. Olivier Ribera, président du club des Barracudas et Paul Bessieres, l’un des cadres de cette équipe livrent leurs impressions sur cette longue pause forcée.

Toujours invaincus, les Barracudas n’ont plus disputé un match depuis la mi-décembre désormais et leur victoire sur la pelouse des Archiball’s, remportant le challenge des îles du Nord. Ce samedi 13 février c’est cette même équipe qu’ils s’apprêtent à recevoir dans le cadre d’un championnat de Guadeloupe remanié en raison des contraintes actuelles. Propos recueillis par Grégory MB pour le Journal de Saint-Barth

Deux mois d’interruption, ça donne quoi au niveau de l’organisation ?
Olivier Ribera : La situation est complexe pour nous autres. Elle a longtemps été floue. Les motifs impérieux ont récemment été levés entre Saint-Martin et Saint-Barthélemy ce qui nous offre l’opportunité de rencontrer nos voisins le week-end prochain pour le compte du championnat de Guadeloupe. Un championnat qui a d’ailleurs été remodelé puisqu’il ne comporte désormais plus que le Good Luck, le Bruc, les Archiball’s et nous-même. En ce qui concerne le championnat Antilles/ Guyane il est d’ores et déjà annulé puisque les conditions ne permettent pas de déplacements en Guyane pour qui que ce soit.


D’un point de vue plutôt technique, quelle est la position des joueurs ?
Paul Bessieres : En tant que membre de l’équipe, il est difficile de se positionner. Nous sommes prêts à jouer, mais semaine après semaine, les possibilités de déplacement diminuent. La frustration se fait ressentir dans nos rangs. Bon nombre de nos joueurs ont lâché cela peut se comprendre. A chaque fois que l’on se prépare, pensant jouer un match, il est annulé dans les jours qui suivent, c’est dur pour le moral. Fort heureusement, nous avons des passionnés et nos entraînements sont une forme d’exutoire pour beaucoup. Ainsi nous préservons un noyau de joueurs capitaux de notre groupe, chaque mardi et jeudi. Maintenant, la cohésion de groupe peut en prendre un coup, il est plus compliqué d’intégrer les nouveaux éléments puisque l’on n’a pas de compétition et c’est dans la victoire, tout comme dans la défaite, que l’on forme un groupe, des affinités.

Désormais, quelles sont les échéances à venir ? Quels sont les objectifs pour les Barracudas ?
Paul Bessieres : Pour nous rien ne change, on a pour objectif de tout gagner. On a déjà le challenge des îles du Nord en poche, mais nous n’allons pas nous contenter de cela. Le championnat de Guadeloupe est allégé certes, mais cela reste un trophée à glaner. Nous avons battu le Bruc à l’aller, nous rencontrons les Archiball’s ce samedi pour le match aller. Tâchons de faire bonne figure et de prouver nos qualités et notre envie de gagner.

Olivier Ribera : Comme le dit Paul, nous recevons nos voisins samedi et l’ambition est de gagner chez nous. Malheureusement la navette vers Saint-Martin est annulée ce dimanche et ils ne pourront dormir ici ce qui explique l’heure avancée (15 heures) de la rencontre. Par la suite, nous espérons recevoir le Good Luck le 27 février, si la situation ne permet pas cette réception nous pourrons dès lors affronter les Archiball’s pour le match retour. Quoiqu’il en soit, effectivement, nous avons la volonté et l’ambition de tout gagner, avec le plus grand respect pour nos adversaires.

 

Journal de Saint-Barth N°1410 du 11/02/2021

Le tourisme dans l'attente
Clean Up Gustavia
Fréquentation du port en 2020