Le tournoi simple hommes est remporté par Grégory Gumbs, coach au sein du SBTC, face à l’un de ses meilleurs élèves, Adryan Ballestero (6/0 6/3). Ils posent avec Dany Brin, fier président du SBTC.

L’Open de tennis s’achève en beauté

Vendredi 14 août, la finale simple hommes remportée par Grégory Gumbs a clôturé l’Open de tennis de Saint-Barthélemy. Durant quinze jours, de nombreux sportifs ont participé à cette treizième édition, 100% locale en raison de la crise sanitaire.

 

Le maître face à l’élève, voici comment s’est clôturée la treizième édition de l’Open de Tennis de Saint-Barthélemy. Gregory Gumbs a affronté Adryan Ballestero lors de la finale simple hommes. Plus d’une génération sépare les deux sportifs, pourtant ceci n’a pas empêché au plus jeune de tenir tête à son aîné.
A la suite de plusieurs échanges très tendus, c’est finalement le coach Grégory Gumbs qui l’emporte 6/0 6/3. Le professeur s’est dit agréablement surpris de la ténacité de son élève. « Je partais pour lui lancer des boulettes!» Lui-même a été formé depuis son plus jeune âge au SBTC, par Yves Lacoste.
Malgré sa défaite, Adryan est fier de lui : «C’est la première fois que je gagnais autant de jeux face à lui ! » Âgé de seulement 15 ans, il fréquente le Saint-Barth Tennis Club, organisateur de l’Open, depuis ses 3 ans. Cet enfant du club a pu compter sur le soutien des tribunes. Durant le match, les échanges de balles étaient ponctués de «Allez Adry ! »

En l’absence de joueurs classés,
les locaux affluent

De nombreuses personnes sont venues assister à cette finale, jusqu’à remplir les gradins. Comme Yves Lacoste, directeur sportif du SBTC, l’a rappelé dans son discours de remerciement, cet évènement a pu être organisé grâce à l’accord de la préfecture. Covid oblige, le Saint-Barth Tennis Club a décidé de ne pas inviter de joueurs extérieurs pour cette édition. Cette décision en a arrangé certains : « D’habitude je me fais éliminer en demi-finale. Au moins, là, je peux dire que j’ai gagné l’Open de Saint-Barth ! » s’exclame Grégory Gumbs.
L’absence de joueurs numérotés n’a pas refroidi les locaux. Au contraire, Yves note qu’il y a presque plus d’inscrits que l’année dernière avec une centaine de participants. Cette édition se démarque également par une forte présence féminine, dix-sept femmes ont tenté leur chance dans le tournoi.

La victoire du simple dames  est remportée par Julie Labrit, 6/2 6/2 face à Lee Sorrentino. Pour la catégorie simple hommes +45 ans, c’est Gérard Bosc qui a gagné 6/3 6/2 face à Grégory Thouin. Alexandre Bonnet remporte la finale simple jeunes avec un score de 6/3 6/4.
Du côté des doubles, une spécificité de l’Open de Saint-Barth, Adryan et sa coéquipière Sam Miller ont empoché la médaille du double mixte. Les vainqueurs du double homme, Arthur Muléro et Guillaume Ruaud ont partagé une très belle finale avec Hervé Chovet et Grégory Gumbs, 6/3 6/4.

JSB 1386