Sous un soleil de plomb, les vétérans de United Superstar de Sint-Maarten ont reçu dimanche leurs homologues du Arawak FC .

Les vétérans du Arawak FC en première ligne

Ce dimanche, à Sint-Marteen, les vétérans du Arawak FC ont pu se mesurer au United Superstar, équipe du championnat du côté hollandais de l’île. Rencontre longtemps indécise, qui se solde finalement par un match nul spectaculaire, sous un soleil de plomb.

Alors que leurs cadets se sont emparés des titres de champion de Saint-Barthélemy et des Îles du Nord, les vétérans d’Arawak sont-ils partis en « éclaireurs » du côté hollandais de l’île voisine ? Quoiqu’il en soit, ceux-ci ne se sont pas déplacés pour faire de la figuration et rentrer avec une défaite dans les sacs. Dans un stade Raoul Illidge, à la pelouse synthétique abîmée, et malgré un coup d’envoi à 14 heures dans une chaleur assommante, les bleu et blanc de Saint-Barth prennent possession du ballon. Dans un système en 4-5-1, les remontées de balle s’effectuent par le biais d’un jeu court et rapide au sol, toujours pour éviter de perdre de l’énergie dans des conditions difficiles. Les premières vingt minutes voient alors les visiteurs se retrouver trois fois seuls face au gardien, mais Dimitri Ledée n’arrive pas à trouver le cadre sur deux de ses tentatives. Ne parvenant à ouvrir le score, Arawak se fait piéger sur un exploit individuel. Une infiltration côté gauche de l’ailier qui élimine deux défenseurs adverses avant d’armer une jolie frappe qui fait mouche (1-0, 25e). Loin de se laisser faire, les visiteurs ne tardent pas à égaliser. Désireux de se racheter après ses quelques loupés, Dimitri Ledée profite d’un bon travail de “Makélélé” et du contrôle raté de Damien Pin pour se retrouver dans une position idéale, fusillant le gardien d’un tir croisé parfait (1-1, 30e). Les deux équipes se rendent coup pour coup. United Superstar reprend les devants quatre minute après l’égalisation sur une déviation de la tête, mais se tire une balle dans le pied dans la foulée en inscrivant un but contre son camp en voulant dégager un bon centre de Christophe Lecointre (2-2, 37e).

Une première mi-temps se soldant sur un score de parité (2-2) avec deux équipes qui ont laissé beaucoup d’énergie, le retour des vestiaires se fait donc plus poussif. Sur sa pelouse, United Superstar domine outrageusement une équipe de Arawak dans le dur, qui se contente de gérer et de s’appliquer en défense à l’image d’une charnière centrale, composée de Zouhir Boubakeur et Bruno Rault, parfaitement en place. C’est sur un coup franc à 18 mètres que les visiteurs vont craquer. Une frappe bien exécutée vient de nouveau mettre les locaux en tête (3-2, 65e). Menés à une vingtaine de minutes de la fin du match, usés par la chaleur ambiante sur une pelouse qu’ils ne connaissent pas, les Saint-Barth vont tout de même chercher ce petit supplément d’âme nécessaire afin d’honorer leurs dirigeants qui leur ont permis de venir jusqu’ici. Déterminés, les bleu et blanc profitent une nouvelle fois d’un bon travail de “Maké” pour trouver Dimitri Ledée, qui, tout comme Damien Pin en première période, loupe sa reprise qui se transforme en offrande pour Victor Gomes Dias, à l’affût au second poteau (3-3, 80e). Match nul amplement mérité, malgré le hors-jeu réclamé sur le dernier but, sans jamais avoir mené au score, ce qui prouve une grande force mentale des joueurs de Benjamin Couet, prometteur en vue d’un match retour.
 

Journal de Saint-Barth N°1409 du 03/02/2021

Les voyages à l'arrêt
2e phase de la vaccination
Plan de relance