Arawaks vétérans

Les Vétérans d’Arawak en trouble-fête ?

En raison du report de deux des trois matchs prévus ce week-end, la seule affiche au stade de Saint-Jean opposait les Arawaks Vétérans (6e) à l’ASPSB (3e) ce samedi à 19 heures. Rencontre au résultat surprenant qui a vu les poursuivants au classement se hisser parmi les quatre premiers et se prendre à rêver d’une qualification en demi-finale du Trophée José Da Silva.

«On est venu pour gagner aujourd’hui ! » Dès l’arrivée au stade ce samedi soir, Damien Pin, joueur des Arawaks Vétérans, annonce la couleur. Son équipe a-t-elle d’autres choix que de battre l’ASPSB ? Absolument pas. Cette formation sait qu’elle s’apprête à jouer là un match crucial, qui doit se solder par une victoire pour, peut-être, s’octroyer une sorte de “finale” face à l’AS Gustavia le 28 novembre (uniquement dans le cas où Diables Rouges et la Team FWI se quitteraient sur un match nul la semaine prochaine).

Seulement, même avisés de ce scénario, les vétérans peinent à trouver leurs marques face à un adversaire bien en place et se retrouvent menés de deux buts à la pause. Le doute se mêle ainsi à l’espoir. Il semble en effet y avoir des espaces à trouver au sein de cette défense de l’ASPSB, usée par un fort pressing de la ligne d’attaque adverse tout au long des 45 premières minutes.

La confiance
change de camp

Une première période perdue 2 à 0 donc, mais les hommes du capitaine Franck Roche reviennent sur le terrain avec la certitude qu’il y a la place pour gagner. Il suffit d’un petit but pour se relancer. Celui-ci arrive très tôt, trois minutes après le retour des vestiaires. Lancé dans la profondeur, Matys Dussaule crochète le gardien adverse qui ne peut éviter l’attaquant et le penalty, converti par le numéro 15.

Ce but déstabilise totalement l’ASPSB qui recule peu à peu, jusqu’à cette erreur de placement laissant le buteur adverse libre de tout marquage, seul à 30 mètres du but. L’attaquant hésite mais convertit finalement l’offrande pour permettre à son équipe de recoller au score à la 56e (2-2). Égalisation contestée mais validée, qui vient récompenser le mental d’une équipe totalement libérée. La confiance a changé de camp.

Bien en place, les vétérans tentent de s’appuyer sur les errances tactiques de leurs opposants, cliniquement exploitées en ce début de seconde période. Et c’est à l’usure qu’ils vont trouver une troisième fois la faille. De nouveau couvert par une défense mal alignée, et après son doublé, Matys Dussaule fixe la défense. Il  décale parfaitement son capitaine, qui s’est fait oublier pour se retrouver totalement seul au second poteau, afin de donner l’avantage à son équipe (3-2 72e).
Avantage parfaitement géré lors du dernier quart d’heure par un effectif expérimenté qui a atteint son objectif. Et qui va désormais croiser les doigts pour un match nul entre Diables Rouges et FWI ce week-end.

 

 

JSB 1398