Les U15 et leur coach Tolga Tugsavul veulent surprendre leur monde cette saison.

Les Pelican’s veulent voler plus haut

Ce week-end avait un air de dernière répétition générale, avant une semaine décisive menant à la reprise de la compétition pour les jeunes basketteurs de l’île, samedi 14 novembre à domicile. En coulisses ce sont d’autres préparatifs qui occupent les dirigeants du club. Complices et tenaces, Pascal Peuchot et Gaël Paquet s’investissent quotidiennement pour le développement de leur association. Cet engagement dépasse même Saint-Barthélemy puisque la doublette est au centre d’un projet visant à réinstaurer un Comité territorial du basketball en lien avec Saint-Martin.

Le bruit caractéristique des baskets à chaque appui se fait entendre au fond de l’allée longeant l’aire dédiée au beach-tennis et au volley. Une vingtaine de sportifs s’active sur le terrain de basketball, surface réservée aux licenciés du club durant la crise actuelle. Pas suffisant pour annihiler les efforts de la présidence du club local.

Cette saison, et en dépit du départ de certains joueurs, les Pelican’s rassemblent près de cinquante enfants de 6 à 15 ans ainsi que deux équipes seniors, féminine et masculine. En cette douce soirée, l’entraînement des U13 et U15 est en anglais, sous les ordres de Tolga Tugsavul, ancien coach d’une équipe professionnelle en Turquie. « Une aubaine, une chance inouïe de l’avoir avec nous », déclare Gaël Paquet, admiratif. « Il est venu à nous, simplement, pour nous proposer son aide. Il est présent toute la semaine avec nos U11 et les collégiens qui ont également une séance le mercredi, au collège, avec un professeur passionné. Les enfants sont comblés parce que ces deux méthodes sont complémentaires et la progression est déjà visible », finit celui qui a relancé le basketball sur l’île trois ans auparavant. «N’oublions pas Simon Malbranche qui se dévoue pleinement à notre club ! Il est présent sur toutes les catégories, du baby-basket aux féminines», complète Pascal Peuchot. « Afin de les soulager on invite tout de même toute personne intéressée à nous rejoindre. Des formations seront proposées pour l’arbitrage ou le coaching à nos membres. Avec la perspective de disputer des rencontres chaque semaine, nous avons l’opportunité de grandir et passer des paliers, tous ensemble », complète le président.

Un Comité pour réunir
les Îles du Nord

Cette année voit renaître le Comité territorial du basketball à Saint-Barth et Saint-Martin. Ce collectif, regroupant quatre équipes saint-martinoises et les Pelican’s, va permettre de fluidifier les échanges entre les clubs voisins.
« Bien évidemment cela est plus que bénéfique pour nos jeunes dans le cadre de leur évolution, et pour le club, malgré le coût des déplacements. Nous avons la chance d’être soutenus par la Collectivité ainsi que la société ARC, que l’on remercie chaleureusement. Maintenant si d’autres veulent participer à cette aventure… Ils sont les bienvenus ! », sourit Pascal Peuchot. Confiant dans ses projets, il poursuit : « Nous sommes en pleine expansion depuis deux ans. En juillet prochain l’objectif est de former une sélection des Îles du Nord afin d’effectuer une tournée de matchs aux alentours. Des équipes issues de Floride (Etats-Unis) ont déjà pris contact pour se déplacer à Saint-Martin alors pourquoi pas nous ? Avec l’encadrement de qualité que nous possédons, nous ne pouvons que progresser, c’est évident. »
Gaël Paquet acquiesce, au diapason avec son comparse. Pour développer le basketball dans les Îles du Nord, les Pélican’s et les clubs saint-martinois devront mettre leurs œufs dans le même panier.

 

Journal de Saint-Barth N°1397 du 12/11/2020

Granola
Conseil exécutif à six
Covid