Francs Archers

Les jeunes archers de l’île se démarquent

Week-end de compétition pour le tir à l’arc à Saint-Barthélémy. Dans le cadre d’un tournoi de tir sur des cibles placées entre 30 et 70 mètres de distance, selon les catégories, les archers locaux ont traduit leurs efforts à l’entraînement par de bons résultats, encourageants pour la suite de la saison.

 

Le calme et la concentration règnent en ce milieu de week-end ensoleillé sur la plaine de Saint Jean. Le simple bruit des cordes qui se détendent laisse place à celui autrement plus caractéristique des flèches qui se plantent dans les cibles, situées à 30 mètres de Gabin Portier et ses copains. Ce premier, auteur d’un très bon score de 350 points (sur 720 possibles) semble content de sa performance, tout en paraissant en vouloir davantage. « La période de confinement a mis un frein évident à la progression de jeunes archers comme lui, mais ils ont une super mentalité », commente Manuel Georges, président des Francs Archers. « Ils ont aussi beaucoup d’ambition pour des enfants de 8 à 12 ans, ce qui les pousse naturellement à faire de gros efforts pour recouvrer leur meilleur niveau et recoller à d’excellents résultats. »

Le bal incessant des archers décochant leurs flèches avant d’aller les récupérer met en lumière le fait que certains, vêtus simplement de blanc et non pas de la tenue du club, débutent tout juste. La gestuelle n’est pas pour autant différente, et tromperait un regard non-avisé sur l’expérience de ces nouveaux jeunes membres. « Sur cette compétition, nous avons trois nouveaux licenciés depuis septembre. Dans les catégories “poussins” et “benjamins”, toujours entre 8 et 12 ans, nous avons Maiwenn Adnaud, Maëlys Perou Chavant et Malo Damerval. Ces trois-là sont très motivés pour progresser et évoluer rapidement, on le voit tout au long de la semaine. Et là, leur implication est justement récompensée. Maywenn par exemple a rendu une très belle carte de 264 points tout de même ! On est très contents d’eux car ils sont à l’écoute, et cela aura des répercussions sur leurs résultats prochains, à n’en point douter », assure fièrement le président, auteur lui-même d’une partie à 644 points la veille, quand les meilleurs archers mondiaux tendent aux alentours des 700 points en compétition.
 

JSB 1398