Légende photo : Malgré un jeu de qualité et beaucoup d’envie, la Team FWI ne parvient pas à gagner.

Les Diables Rouges font vivre un enfer à FWI

Vendredi soir, en présence du conseiller technique en charge des outre-mers de la Fédération Française de Football, avait lieu l’unique match du week-end entre Diables Rouges et Team FWI. Avant-dernière rencontre de cette phase de groupe du Trophée José Da Silva, pour ce qui ressemblait fortement à une première « finale » pour ces deux équipes.

«Le seul résultat qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la victoire. » Le message est clair du côté des gris de FWI, mais le discours ne peut être différent dans le vestiaire opposé. Ce soir le match est définitivement décisif et les deux équipes se dressent l’une à côté de l’autre dans le couloir du stade de Saint Jean. Elles s’apprêtent à une rencontre serrée, comme l’est le milieu de tableau au classement de cette phase de poule.
Deux stratégies plutôt antagoniques en cette première période. Le début de rencontre voit la Team FWI dominer au milieu de terrain et cette emprise lui permet de tenter de déborder grâce à ses latéraux. C’est d’ailleurs sur une séquence de ce type que Julien Martin prend l’espace sur son côté gauche et adresse un centre à ras de terre, au second poteau, pour l’ouverture du score d’Anthony Maxor (0-1, 22e). Cependant, sans parvenir à doubler la mise, les gris s’exposent sur coups de pieds arrêtés. Ils concèdent ainsi l’égalisation sur un coup franc excentré à gauche traversant la surface pour rentrer au fond des filets (1-1, 36e). La vivacité et la mobilité des attaquants Diable Rouges font beaucoup souffrir l’arrière garde adverse, qui peut remercier son gardien, gagnant son duel face à Tiago Carvalho, capitaine pas récompensé de quarante-cinq très bonnes minutes.

Quatre minutes de folie
Score de parité au retour des deux équipes sur le terrain donc. Mais les rouges mettent tout de suite la Team FWI sous pression avec un nouveau coup franc plein axe, à 35 mètres. Idéalement présents dans la surface, les Diables sont à l’affût d’un ballon relâché dans la surface et marquent de manière opportuniste (2-1, 47e). A peine le temps de cogiter que les coéquipiers d’Anthony Maxor se ruent à l’attaque. Et c’est ce dernier qui signe le doublé, une minute après le coup d’envoi, en traînant au deuxième poteau de nouveau (2-2, 48e). Après ces quatre minutes de folie, le rythme redescend, haché par les coups de sifflets d’un très bon arbitrage, malgré les réclamations des uns et des autres sur et au bord du terrain. Dans ce faux rythme, c’est de nouveau les Diables Rouges qui surprennent. Sur un nouveau ballon chaud dans la surface adverse, Tiago Carvalho est plus prompt pour pousser le ballon dans le but opposé et gonfler la confiance de son équipe (3-2, 70e). FWI opère ses 4 changements, ne pas perdre ce match est désormais l’ultime objectif. Mais à force de pousser sans pour autant marquer, les visiteurs du soir se font punir en contre. A la 87e minute, le capitaine des Rouges y va lui aussi de son doublé, en faisant passer astucieusement le ballon au-dessus du gardien pour sceller le score de ce match (4-2, 87e). Les vainqueurs peuvent exulter, ils ont désormais leur destin entre les mains. Il leur reste encore à gagner face à l’ASPSB vétérans la semaine prochaine pour se qualifier, quand un match nul pourrait permettre aux vétérans d’Arawak de se glisser en demi-finale par un trou de souris, en cas de victoire face à l’AS Gustavia.
 

> Prochaine journée
Vendredi 27 novembre, ASPSB Vétérans - Diables Rouges  21h
Samedi 28 novembre,  ASPSB Féminines - Team FWI 19h
AS Gustavia - Arawak Vétérans 21h

 

JSB 1399