Les Barras écrasent le RC Goyave (83-0)

Premier match de la saison samedi soir au stade de Saint-Jean : le XV de Saint-Barth n’a laissé aucune chance aux guadeloupéens, battus 83 à .

Le nouvel effectif fait déjà ses preuves. Samedi soir face au RC Goyave, les rugbymen de Saint-Barthélemy se sont baladés. A tel point que pendant le dernier quart d’heure, le public venu nombreux supporter les Barracudas chantait, sur l’air de La Marseillaise : « Laissez/laissez/Goyave marquer/ils l’ont bien mérité ».

En effet, la soirée fut rude pour les Guadeloupéens, qui ont terminé avant-derniers du championnat 2016-2017. En dix minutes, les bleu et blanc avaient déjà planté deux essais, le début d’un festival qui va durer tout au long de la rencontre. En face, Goyave ne laisse pas tomber mais ses assauts sont immédiatement stoppés par un bloc solide de Barracudas. Rien n’y fait ; les visiteurs n’inscriront pas même un point. Les rugbymen de Saint-Barth déroulent sans difficulté, pour finir sur une victoire écrasante, 83 à 0. Mention spéciale aux cousins François Carbonel et Mathieu Carbonel, qui inscrivent respectivement un triplé et un doublé.

« On se méfie… »

« Le RC Goyave n’a pas lâché le jeu, en terme d’esprit, c’est une super équipe », souligne Paul Bessières, l’un des coachs, « heureux. On est super contents d’avoir pu tester les nouveaux, Driss Lebouc qui a marqué un essai, Simon Siravet, entré en fin de match, qui a commencé le rugby il y a un mois et demi… On a pu mettre en place notre jeu, et les nouveaux joueurs se sont bien intégrés au groupe. » La sélection fut difficile, car pour concevoir leur liste samedi soir, les entraîneurs avaient le choix parmi 32 joueurs. « Ce n’est pas évident, beaucoup de bons n’étaient pas sur la feuille, ils avaient les boules », admet Paul Bessières. « Mais je suis content de prouver que notre choix était bon. »

Fabien Maurel, le deuxième entraîneur (le duo a été rejoint cette année par Baptiste Malval), est plus mesuré. « On se doutait un peu de notre victoire, sur le papier… Ce qui nous intéressait, c’était le contenu. Et le contenu nous convient. On a retrouvé pas mal de consignes d’avant match, et de techniques apprises en entraînement », détaille le coach des avants. « Je suis très content, mais très en retenue, au vu du prochain match. On se méfie…»

Car le prochain rendez-vous, dans deux semaines, se jouera contre le Good Luck (leader actuel du championnat) une équipe guadeloupéenne de Gosier, bien plus chevronnée que le RC Goyave. « Il y aura pas mal de turn-over par rapport aux joueurs qui ont joué samedi », prévient Paul Bessières. « Sur ce match là, on fera les choses différemment, avec 4 ou 5 arrières au lieu de trois, car on s’attend à plus de combativité. Cette rencontre, on l’attend de pied ferme. » « Tout le monde a plutôt bien joué samedi », admet Fabien Maurel, « mais on jugera mieux sur le match du 27 janvier… »

Classement :

1er Good Luck 9pts (3 matchs joués), 2e BRUC 7pts (2 matchs joués), 3e Barracudas 5pts (1 match joué), 4e RC Saint-François 2 pts (2 matchs joués), 5e RC Goyave 0pt (2 matchs joués).

 

JSB 1262