Le premier semi-marathon de Saint-Barth déjà incontournable

Une épreuve difficile entre la chaleur et les raidillons, pour ne pas dire plus, tout au long des 21,1 km du parcours. Cela n’a pas empêché 177 coureurs de franchir la ligne d’arrivée, dimanche matin, du premier semi-marathon de Saint-Barthélemy. La victoire revient à Stéphane Lenoir chez les hommes, Magalie Merle pour les femmes, et à l’équipe « Les Cross Runners » pour le relais.

 

Un départ dans le noir pour les coureurs du premier semi-marathon organisé par l’association Saint-Barth Triathlon, dimanche à 6 heures du matin, au stade. 84 sportifs ont affronté le parcours de 21,1 km en solo, et 31 équipes ont choisi le relais de trois fois sept kilomètres. L’événement a réuni au total 177 coureurs (plus deux qui ont abandonné en cours de route), dont une importante délégation venue de Saint-Martin avec trois clubs représentés, et même un visiteur de Marie Galante, Cyrille Bouton, qui n’est pas venu pour faire de la figuration puisqu’il a terminé troisième.


Chez les hommes, les locaux se sont imposés. Stéphane Lenoir, qui avait déclaré forfait pour blessure sur la Gustavialoppet, prend sa revanche et termine en premier le parcours, en 1 h 22 minutes et 59 secondes. Juste derrière lui, une autre tête connue : Fabien Husson est arrivé une minute plus tard.


La première femme est 26e au général. Magalie Merle, coureuse saint-martinoise, franchit la ligne au bout d’1 heure, 26 minutes et 48 secondes d’effort. Juste devant Jennifer Charton et Myriam Benchabane.


Côté équipes, Les Cross Runners (Axel Mozel, Ocal Gokbudak et David Guerche) s’imposent à trois en terminant le relais en 1 heure 28 minutes et 45 secondes.

 


Rendez-vous en 2020

La victoire de Stéphane Lenoir, venu en préparation de son objectif de l’année, le half Iron Man de Puerto Rico, n’était pas courue d’avance -c’est le cas de le dire. « Je me suis vite pris au jeu, car je suis parti assez fort et en regardant autour de moi, j’ai vu que nous étions quatre aux avants postes : Cyrille, Fabien et un relais, Yohan. Nous sommes restés ensemble jusqu’à Saint-Jean et après deux accélérations sur la route de l’aéroport et dans la montée de la Tourmente j’ai vu que Cyrille et Fabien avaient du mal à suivre », raconte Stéphane Lenoir. « Alors je me suis dit “c’est aujourd’hui ou peut être jamais !” J’ai serré les dents jusqu’à la fin et c’est passé ! Je suis très heureux de cette victoire, c’est le fruit d’un gros travail à l’entraînement. « No pain no gain » ! » Stéphane se concentre maintenant sur Puerto Rico, dans deux semaines, ou il tentera de se qualifier pour les championnats du monde de Nice.


Les plus forts ne sont pas les seuls à avoir apprécié l’expérience de ce premier semi-marathon de Saint-Barth. Sonia Juveneton, de l’équipe Smiling Girl arrivée 18e des relais, salue « une superbe organisation et le système ecorun au top, avec notre petit verre bleu. C’était la première fois pour moi mais certainement pas la dernière. Je vais continuer l’entraînement régulièrement, une ou deux fois par semaine, car l’année prochaine j’aimerais tenter les 21 km en solo. »

Effectivement, l’organisation d’une seconde édition, l’année prochaine, est déjà dans les tuyaux. Inévitable vu le succès de ce week-end.


« C’est la première fois que l’on bouge autant de monde sur l’île », indique Jean-Marc Outil, président de Saint-Barth Triathlon, qui a organisé la course avec Jessica, Aziza, les adhérents du club et grâce à une cinquantaine de bénévoles. Le projet du semi-marathon avait vu le jour il y a deux ans, et depuis deux mois, le noyau du club de triathlon est à 100% dessus, en plus des emplois respectifs de chacun. Nouveauté pour cette course : de nombreux coureurs sont des touristes, hébergés à l’hôtel ou sur des yachts, et des saisonniers, qui se sont inscrits au dernier moment, ravis de prendre part à l’événement. « On a même une touriste qui compte revenir l’an prochain à Saint-Barthélemy spécialement pour courir le semi-marathon ! » s’étonne Jean-Marc Outil. « On ne pensait pas trop à ces gens là, et en fait, ils se sont inscrits comme ça. On a eu des Américains, un Danois, un Suisse… »


JSB 1317

Journal de Saint-Barth N°1317 du 28/02/2019

Semi-marathon
Carnaval
Réforme de la justice
Master Ski Pilou
Carl Gustaf
Airbnb

Taux de change

Drapeau USA 1.117 USD Drapeau Russie 72.193 RUB
Drapeau Canada 1.507 CAD Drapeau Brésil 4.529 BRL