La doublette Weibel Greenberg récidive

> Hassan Bouazzaoui et Xavier Francou se sont inclinés en finale face à Claudy Weibel et Mark Greenberg, déja gagnants l’an dernier.


Comme l’année dernière, le duo belgo-américain Claudy Weibel et Mark Greenberg sont montés sur la plus haute marche du podium de la quatrième édition du Grand Prix de pétanque de Saint-Barthélemy.
Sur le boulodrome Gambier, le Grand Prix de pétanque a tenu toutes ses promesses le week-end dernier. Avec un niveau de jeu élevé, cette manifestation organisée par l’Amicale Bouliste de Saint-Barth a rassemblé tout le gratin régional : Martinique, Guadeloupe et Saint-Martin, ainsi que des champions venus de métropole, de Belgique mais aussi des États-Unis.
Invitée surprise de la soirée d’ouverture, la pluie de vendredi soir n’a pas entravé le bon déroulement du concours. « Avec la pluie, cela s’est beaucoup joué au point et pas trop en stratégie», commente un joueur. Le lendemain, le classement des cinquante doublettes a permis de les répartir en deux groupes. Les duels ont repris, sur des terrains remis en état par les bénévoles.
La finale, disputée aux alentours de 23 heures devant un public attentif et silencieux, a été remportée par Claudy Weibel, double champion du monde, et Mark Greenberg. Le duo déjà vainqueur l’an dernier s’est imposé en seulement treize minutes face à la paire Hassan Bouazzaoui et Xavier Francou (Saint-Barth) sur le score de 13 à 2.

De belles parties
Pour sa troisième participation, l’invité Dylan Rocher, champion du monde de tir de précision, a fait équipe avec Thomas Peter, président de l’Amicale Bouliste de Saint-Barthélemy. Avant le coup d’envoi de l’événement, Thomas confiait être heureux mais aussi un peu anxieux de jouer avec un tel champion. « Cela va me permettre de me perfectionner », assure Thomas Peter, qui n’a que trois ans de pratique. La doublette s’est félicitée « de belles parties », comme celle qui l’opposait à la paire, habituée aux demi-finales, formée par Jean-Michel Loudoux (Martinique) et David Génin (Saint-Martin). Pas de regret pour le binôme Rocher / Peter qui s’est fait éliminer en quarts par les vainqueurs de cette édition, Weibel / Greenberg.


1347

Journal de Saint-Barth N°1347 du 24/10/2019

Le Carénage refait surface
Le casse-tête de l'impôt à la source
Le début de saison touristique