Imbroglio autour du rapatriement des Figaros

Les seize Figaros de la Transat AG2R ne partiront pas de Saint-Barthélemy mais de Saint-Kitts, direction Le Havre.

Le dernier bateau de la Transat AG2R est arrivé à Gustavia mardi 15 mai. Depuis, les skippers sont partis, mais la flotte est toujours à quai, dans l’attente d’être rapatriée vers la métropole. Sauf qu’un contretemps dans l’organisation de ce convoyage retarde l’opération.

Dans le budget de chaque équipage, environ 10.000 euros sont consacrés au retour du bateau par cargo. La société en charge de ce transport est choisie par le bureau de la Classe Figaro, sur un tarif pour environ vingt bateaux. Ensuite, chaque bateau signe son propre contrat, indépendamment des autres.

Avant le départ, une réunion d’information avec tous les skippers a été organisée en Bretagne. Le transporteur a expliqué ses deux options pour le convoyage : un chargement à Saint-Barthélemy, comme les années précédentes. Ou, en plan B, un chargement à Saint-Kitts, si les conditions « météorologiques ou opérationnelles » sont jugées trop risquées à Gustavia.

A leur arrivée, les équipages ont découvert que c’est ce plan B qui a été retenu. Mais ils n’avaient pas vraiment prévu un nouveau voyage en direction de Saint-Kitts, ni les frais qui vont avec (droits de quai et frais de retour à Saint-Barth). Ce qui a créé une petite tension entre les skippers et le transporteur. Les premiers devaient reprendre la mer au lendemain de la remise des prix direction Christophe Harbour. Aujourd’hui, tous les marins ou presque ont quitté l’île, et les bateaux sont toujours là.

Trouver des skippers

Si Miguel Danet peut convoyer son Macaron French Pastries jusqu’à Saint-Kitts, et Renaud Nicot également pour Cornouaille Solidarité Saint-Barth, reste à trouver une douzaine de skippers sur notre île… Qui feront le voyage en Figaro, puis seront ramenés sur un catamaran Saint-Barth Sailor. Le transporteur a accepté de prendre en charge ces frais supplémentaires, assure la classe Figaro, contactée mardi. Elle explique aussi qu’en termes d’assurances pour les navires, dans la plupart des contrats, aucun coût supplémentaire ne devrait être facturé aux équipages.

Tout cela devra s’organiser rapidement car le temps est compté : le cargo doit partir de Saint-Kitts au plus tard le 29 mai, pour arriver entre le 9 et le 11 juin au Havre, où certains Figaros sont attendus pour la Le Havre-Allmer Cup, course au large en solitaire.

 

JSB 1280



Taux de change

Drapeau USA 1.116 USD Drapeau Russie 71.965 RUB
Drapeau Canada 1.497 CAD Drapeau Brésil 4.569 BRL