Gustavia a su préserver une nouvelle fois sa cage inviolée face à l’ASPSB.

Gustavia confirme, Arawak voit rouge

Ce samedi, Gustavia affrontait l’ASPSB à 19 heures au stade de Saint-Jean. Vainqueurs 4-0 lors de la première journée face aux Diables Rouges, les bleus avaient à cœur de gagner à nouveau face à une équipe défaite 5-2 face à la Team FWI, exemptée de match ce week-end. A 21 heures c’est le champion en titre, Arawak, qui signait son entrée dans la compétition, face aux Diables Rouges donc.

Leaders au classement après un premier match abouti, les bleus de l’AS Gustavia s’avancent avec des certitudes dans le couloir menant à la pelouse synthétique de Saint-Jean. Bien que privés de deux cadres, Bruno Guimaraes (genou) et Charles Rouzeaud (suspendu), les récents finalistes de la coupe peuvent compter sur le replacement de David Dettori dans l’axe afin d’espérer garder leur cage inviolée. Solidaires et bien organisés en défense, les hommes de Miguel Mendes prennent rapidement la mesure de ce match. Les relances sont franches et assurées en direction d’un Timothe Walrave costaud pour garder les ballons dos au but afin de faire remonter le bloc équipe. En face, les rouges de l’ASPSB tentent de procéder en contre, grâce à la vivacité de leurs ailiers, mais se heurtent à une défense impériale. Comme un signe de la confiance dont fait preuve les joueurs de Gustavia, c’est un homme peu habitué à marquer qui ouvre la marque. A la suite d’une phase arrêtée, le milieu défensif, Romain Garbette se trouve à la tombée du ballon dans la surface et ajuste une reprise qui fait mouche (1-0, 11ème). Dans l’euphorie de ce petit événement, les bleus s’oublient légèrement, pensant sans doute qu’ils vont dérouler et se font punir sur un ballon anodin côté gauche. Une tentative de centre des rouges déviée de la main par le défenseur, et c’est une opportunité d’égaliser quasiment inespérée qu’obtiennent les joueurs de l’ASPSB. Le numéro 7 de cette équipe s’avance, mais sa tentative s’envole au-dessus de la cage adverse (18e). Piquée au vif l’AS Gustavia repart de l’avant et réinstalle sa domination au milieu du terrain comme sur les ailes. C’est cependant sur une phase verticale que les bleus doublent la mise. Un long ballon dans la surface que va disputer Timothe Walrave, poussant le défenseur à la faute... sur son propre gardien ! Le numéro 9 hérite du cuir devant le but vide et ne se prive pas pour doubler la mise face à une équipe médusée. Malgré quelques secondes de flottement, le but est évidemment validé (2-0, 28e). Au retour des vestiaires, les bleus contrôlent le match et le rythme s’essouffle doucement. Gustavia continue tout de même de piquer son adversaire et sur une percée plein axe, Steve Gaulan fixe le gardien et se montre altruiste pour offrir le troisième but à Anthony Claude Maurice qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets, pour le plus grand plaisir de Timothe Walrave. Avec 7 buts inscrits pour aucun encaissé en deux rencontres, l’AS Gustavia se place idéalement avant la trêve puisqu’elle affrontera le Arawak FC le 27 février seulement.

Arawak vs Diables Rouges
Une équipe qui, elle, n’a d’ailleurs pas su battre les Diables Rouges, lourdement défaits lors de leur premier match de championnat face aux leaders au classement. Pire, les blanc et vert se sont fait punir ce samedi par une formation, cela ne s’invente pas, diablement efficace. Rapidement menés 1-0, au bout de dix minutes de jeu sur un but de Melvin Lassus, les coéquipiers de Thiago Castro ont su réagir et garder la tête froide dans cette rencontre tendue. Sur un superbe mouvement côté gauche, honorant son numéro 11 malgré son poste de latéral, Kevin Bouablé sollicite un double une-deux pour s’immiscer dans la surface et finir d’un joli plat du pied croisé (1-1, 28e). Revigorés par cette belle réalisation, les rouges gagnent de plus en plus de duels et laissent leurs adversaires perdre le fil du match. Une différence de mentalité bien plus frappante encore en seconde période. Peu de duels remportés, une défense qui recule et les champions se font une nouvelle fois surprendre sur un coup de pied arrêté frappé côté gauche par Anthony Broletto. Le ballon passe devant tout le monde dans la surface pour venir mourir dans le petit filet opposé d’un Nicolas Rossi surpris et désabusé (2-1, 50e). La réaction de Arawak ne se fait pas attendre, partant à l’assaut du but adverse, mais de manière désorganisée. Il n’en faut pas plus aux Diables Rouges pour exprimer leur jeu. Imposant un gros défi physique derrière, libérant la rampe de lancement Peter Beniseau pour faire parler la vitesse et la fougue d’une ligne offensive qui finit par faire mal à l’entame des vingt dernières minutes. Ainsi, c’est le numéro 32, Victor P. qui s’illustre et enfonce Arawak qui doit alors remonter deux buts. Ils n’y parviendront pas, malgré quelques corners concédés et une belle reprise de Melvin Lassus, le champion en titre s’incline d’entrée et devra se remettre à l’endroit la semaine prochaine, face à FWI.
 

 

Journal de Saint-Barth N°1410 du 11/02/2021

Le tourisme dans l'attente
Clean Up Gustavia
Fréquentation du port en 2020